SNCB : Des panneaux illisibles en gares (PHOTOS)

Depuis samedi soir, les écrans annoncent les trains (et leurs retards éventuels) d’une nouvelle manière.

Laura Cerrada-Crespo

Depuis samedi soir, les écrans annoncent les trains (et leurs retards éventuels) d’une nouvelle manière.

Depuis ce 13 décembre, les écrans d’affichage dans les gares belges ont été relookés. Désormais, les trains, leur heure d’arrivée, leurs retards et le quai sont annoncés en blanc sur un fond bleu.

"Cela s’est fait dans la nuit de samedi à dimanche", nous fait savoir la porte-parole de la SNCB, Nathalie Pierard. "La raison était d’améliorer la lisibilité."

Mais en début de semaine, certains couacs ont été signalés. Philippe, navetteur depuis de nombreuses années, explique avoir éprouvé des difficultés à lire le panneau lundi soir, gare du Midi à Bruxelles. "Il y avait, sur un écran, plus de 20 annonces de train, c’était écrit en tout petit. On ne parvenait pas à lire convenablement."

Depuis lors, le problème a été résolu. "Effectivement, nous avons connu quelques petits soucis d’affichage lundi en gare du Midi", précise la porte-parole. "Mais entre-temps, nous avons fait une mise à jour et tout est rentré dans l’ordre. Nous avons écouté les remarques de nos navetteurs à ce sujet. Il y aura probablement encore quelques changements à venir. Mais cela se fera dans la limite du possible."

Ce jeudi, certains écrans n’affichaient rien. Ils restaient muets. Noirs. Selon la porte-parole, il y a aussi un couac lié au fait que certains écrans ne supportent pas bien la qualité des fichiers. "Certains écrans ne sont pas au top technologique et pour ceux-là, effectivement, il peut y avoir un problème de lisibilité."

Pour la SNCB, tout est une question de jours et d’habitude. "C’est encore neuf. On écoute les différentes plaintes qui nous parviennent via les réseaux sociaux essentiellement. On corrige quand on peut. Il y a encore quelques petites adaptations à faire."

Désormais, le nouvel affichage, créé en collaboration avec navetteurs, comprend l’heure d’arrivée réelle en fonction des retards annoncés.