Attentats de Paris : Un 9e suspect arrêté en Belgique, détention prolongée pour Lazez Abraimi

En toute discrétion, un suspect en lien avec les attentats de Paris a été interpellé mardi, avenue de l’Héliport.

N.B. et rédaction en ligne
------ ------ ---------- ------ EXCLUSIF +++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF +++ EXCLUSIF ++++ EXCLUSIF ++++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF ++++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF +++++ SPECIAL PRICE AND CONDITIONS Abou Omar Soussi is the one who sponsored the terrorits attacks in Paris and St Denis on November, 13, 2015. More than hundred people died. He is the most wanted in Europe now. ------ ------- ------ --- Abou Omar Soussi (Real name Abdelhamid Abaaoud) is currently the most wanted man in Belgium, he's suspected of being the brain behind the operation which has been foiled last week. This pictures come from Abou Omar Soussi's phone, they were taken during his jihad in Hraytan (Syria) in February, 2014. Reporters / NewsPictures
------ ------ ---------- ------ EXCLUSIF +++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF +++ EXCLUSIF ++++ EXCLUSIF ++++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF ++++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF +++++ EXCLUSIF +++++ SPECIAL PRICE AND CONDITIONS Abou Omar Soussi is the one who sponsored the terrorits attacks in Paris and St Denis on November, 13, 2015. More than hundred people died. He is the most wanted in Europe now. ------ ------- ------ --- Abou Omar Soussi (Real name Abdelhamid Abaaoud) is currently the most wanted man in Belgium, he's suspected of being the brain behind the operation which has been foiled last week. This pictures come from Abou Omar Soussi's phone, they were taken during his jihad in Hraytan (Syria) in February, 2014. Reporters / NewsPictures ©Reporters / NewsPictures

En toute discrétion, un neuvième suspect en lien avec les attentats de Paris a été interpellé mardi, avenue de l’Héliport.

Loin des projecteurs, les enquêteurs spécialisés dans la lutte contre le terrorisme avancent chaque jour dans l’important volet belge de l’enquête sur les attentats de Paris.

Pas plus tard que ce mardi, une énième perquisition a été menée, en toute discrétion, dans le centre de la capitale, selon des informations de La DH confirmées par le Parquet. C’est à l'avenue de l’Héliport précisément que les enquêteurs de la DR3 de la PJF de Bruxelles ont mis la main sur un suspect lié aux attentats de Paris.

Un homme né en 1985

Selon La DH, l’individu avait été contacté par Hasna, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, après les attentats de Paris. Le Parquet précise que l'homme, Abdoullah C., né en 1985 et de nationalité belge, a fait l'objet d'un mandat d'arrêt "pour assassinats terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste".

Rappelons qu’Abdelhamid Abaaoud est resté caché derrière un buisson plusieurs jours après les attentats de Paris et avant que sa cousine ne vienne le chercher, en taxi, pour l’emmener dans l’appartement qui leur a été loué par le fameux Jawad, à Saint-Denis, là où l’assaut a été donné le 18 novembre par le Raid. Tant Abaaoud que sa cousine, ainsi qu’un troisième homme, non identifié jusqu’ici, sont morts ce jour-là.

Avant de rejoindre son cousin, Hasna a donc contacté le suspect interpellé ce mardi à Bruxelles. Toujours selon les informations de la DH, ce ne serait pas lui qui avait été chargé de verser la somme de 750 euros à Hasna, après les attentats, via un virement Western Union, parti d’une agence bancaire bruxelloise.


Détention prolongée pour Lazez Abraimi

Lazez Abraimi, l'un des suspects dans l'enquête sur les attentats de Paris, a vu jeudi sa détention prolongée de trois mois par la chambre du conseil de Bruxelles, indique son avocat. Le "neuvième suspect", Abdoullah C., comparaitra lui à nouveau le 7 janvier devant la chambre, précise le parquet fédéral.

Abdoullah C., 30 ans, a été appréhendé mardi lors d'une perquisition à Bruxelles et placé sous mandat d'arrêt dans la foulée. Il a été inculpé d'attentats terroristes et de participation aux activités d'un groupe terroriste. L'intéressé est suspecté d'avoir eu plusieurs contacts avec Hasna Ait Boulahcen, la cousine de l'organisateur présumé des attentats de Paris Abdelhamid Abaauoud, dans les jours qui ont suivi les attaques et avant l'assaut donné par les forces de l'ordre françaises à Saint-Denis, où la jeune femme et Abdelhamid Abaaoud sont morts. Lazez Abraimi est quant à lui suspecté d'avoir véhiculé Salah Abdeslam à travers Bruxelles le samedi 14 novembre ou après, mais l'homme nie fermement. Deux armes et une trace de sang avaient été découvertes dans sa camionnette, mais ces éléments n'auraient aucun lien avec la fuite de Salah Abdeslam. L'une des deux armes ayant été trouvée complètement démontée et hors d'usage, tandis que l'autre ne pouvait être utilisée qu'avec des cartouches à blanc. Ses avocats avaient plaidé sa libération, mais la chambre ne les a pas suivis. La défense envisage un éventuel appel. (Belga)