Tunnels bruxellois : la commission parlementaire spéciale adopte ses recommandations à l'unanimité

La tension perceptible à l'entame des travaux au début du mois de février a sensiblement baissé au fil des semaines, ce qui a permis de dégager un texte sur lequel majorité et opposition se sont largement entendus.

Tunnels bruxellois : la commission parlementaire spéciale adopte ses recommandations à l'unanimité
©photo news
BELGA

Au terme de neuf réunions consacrées notamment à de multiples auditions, et à des échanges sur base d'une lecture de centaines de pages de documents, la commission spéciale du parlement bruxellois mise en place pour examiner les causes de la dégradation parfois avancée des tunnels de la capitale a adopté mercredi à l'unanimité une série de constats et de recommandations. La tension perceptible à l'entame des travaux au début du mois de février a sensiblement baissé au fil des semaines, ce qui a permis de rédiger un texte sur lequel majorité et opposition se sont largement entendues.

En atteste le vote positif des membres de l'opposition libérale et écologiste dont plusieurs amendements ont été soutenus par la majorité et leurs commentaires à l'issue des travaux.

Au niveau des constats, les membres de la commission ont relevé de multiples causes au mauvais état des tunnels: l'âge; les facteurs environnementaux; un manque de travaux d'entretien structurels, depuis la naissance de la Région bruxelloise, en 1989, et dans un contexte de sous-financement historique de celle-ci, et auparavant, lorsque le gouvernement national était aux commandes; de possibles défauts de conception et de construction d'ouvrages; un déficit d'inspections poussées; ...

Les responsabilités dans la situation actuelle sont jugées "partagées" entre l'administration et le politique.

La commission recommande au gouvernement d'adopter de nouvelles procédures de gestion et de monitoring en systématisant les inspections poussées, sans exclure de collaborer avec des firmes agréées au niveau international; mais aussi une réglementation spécifique aux ouvrages d'art de la capitale.

Il est aussi question d'un audit externe de Bruxelles Mobilité par la cour des Comptes ou un autre organisme qualifié en vue de réformer l'administration de la mobilité de la Région-capitale.

Les propositions de constats et de recommandations seront soumises au vote en séance plénière du parlement régional le 29 avril prochain.

Sur le même sujet