Huit Belges sur 10 estiment que la violence à l'égard des femmes doit être sanctionnée

En Belgique, 77% de la population estiment que la violence envers les femmes doit toujours être sanctionnée.

Huit Belges sur 10 estiment que la violence à l'égard des femmes doit être sanctionnée
©Belga
Belga

En Belgique, 77% de la population estiment que la violence envers les femmes doit toujours être sanctionnée. 

En Europe, ce chiffre atteint 84%, ressort-il des chiffres d'une enquête publiée jeudi par la Commission européenne, à la veille de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Le pourcentage des Belges condamnant la violence à l'égard des hommes est presque équivalent (76%), selon l'Eurobarometer 2016 qui a interrogé 1.029 personnes.

Selon les résultats de l'enquête, les chiffres démontrent que 76% des hommes et 78% des femmes jugent que la violence à l'égard des femmes doit être sanctionnée. Dans la tranche des 40-54 ans, 83% des interrogés rejettent cette violence alors qu'ils ne sont que 67% dans la tranche des 15-24 ans.

Quelque 17% des interrogés pensent que ces actes violents se produisent très fréquemment, 2% prétendent que cette violence n'existe pas et 30% jugent que de tels actes se produisent rarement.

Enfin, quatre Belges sur cinq évaluent que le risque de violence à l'égard des femmes est plus élevé à domicile.

Furia, une organisation féministe, a diffusé jeudi une enquête réalisée en 2014. D'après celle-ci, une femme sur trois est victime de violence physique ou sexuelle en Belgique. En 2015, 40.000 plaintes à ce sujet ont été déposées. En moyenne, huit déclarations de viol sont enregistrées chaque jour. A noter cependant que seulement 10% des victimes en parlent.