Réduction de la E40: le fédéral craint le chaos

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, a demandé la réunion urgente du conseil exécutif des ministres en charge de la mobilité à propos de l'expérience bruxelloise de réduction du nombre de bandes sur l'E40, a-t-il indiqué jeudi à la Chambre en réponse à une question d'Aldo Carcaci (PP).

M. Co.(avec Belga)
Réduction de la E40: le fédéral craint le chaos
©Belga

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, a demandé la réunion urgente du conseil exécutif des ministres en charge de la mobilité à propos de l'expérience bruxelloise de réduction du nombre de bandes sur l'E40, a-t-il indiqué jeudi à la Chambre en réponse à une question d'Aldo Carcaci (PP). 

Le ministre MR déplore la décision prise par le gouvernement régional qui, selon lui, accroîtra le "chaos" pour les usagers de l'autoroute. Il regrette également l'absence de concertation avec les autres entités. "Bruxelles n'est pas une île", a déclaré le ministre Willy Borsus qui répondait à la place de M. Bellot.

La première phase de réaménagement du segment routier aura lieu, à l'issue du déclassement de son statut d'autoroute. Selon la RTBF, un dispositif transitoire devrait être mis en place l'an prochain.

Dans la majorité bruxelloise, le groupe cdH du parlement régional a demandé la suspension du projet et interogera le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) demain en séance plénière.

La première phase de ce projet devrait en fait intervenir à la fin de l'hiver. "Cela signifie que le travail de requalification (d'autoroute en boulevard urbain, NDLR) est entamé en entrée de ville avec des flux automobiles réorganisés sur 4 bandes: trois bandes, une pour chacun des 3 tunnels de sortie de l’E40 vers Meiser, Montgomery et Schuman et une 4ème bande qui permet de gérer de manière satisfaisante l’insertion de la bretelle « Communautés » et la sortie de la voie Emeraude/Diamant", précisait le ministre-président Vervoort dans un comuniqué du 21 novembre. "Il n’a donc jamais été confirmé que ‘l’entrée dans Bruxelles passera de deux fois six bandes (entrée et sortie) à deux fois trois bandes. La réflexion qui a suivi l’adoption du schéma directeur nous a en effet amené à trancher en faveur de l’aménagement, à terme, de deux fois quatre bandes de circulation".