Il y a trop de militaires dans les rues, c’est un lieutenant-général qui le dit

Rédaction
Il y a trop de militaires dans les rues, c’est un lieutenant-général qui le dit
©BELGA

Le lieutenant-général Guy Buchsenschmidt, admis à la retraite le 1er avril, après 42 ans de service, a déploré le recours trop important à ses yeux aux militaires pour des missions de sécurité intérieure, en appui à la police fédérale mais au détriment de leur entraînement et des opérations à l’étranger. 

"En matière d’engagements opérationnels, la compétence de nos militaires est unanimement reconnue par nos alliés. Il est regrettable que cette compétence soit utilisée, dans des proportions inacceptables, dans des opérations sur le territoire national." 

"Opérations pour lesquelles nos militaires sont indubitablement surqualifiés. Elles sont menées au détriment de l’entraînement et des opérations à l’étranger, en appui d’une politique étrangère volontariste", écrit-il, en substance, dans une déclaration intitulée "Adieux aux armes".