La Belgique a suspendu depuis hier ses vols en Syrie

La Belgique a suspendu depuis hier ses vols en Syrie
©BELGA
Belga

La Belgique n'a mené vendredi et samedi aucune opération aérienne en Syrie contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) à la suite du raid aérien américain mené vendredi avec des missiles de croisière contre une base de l'armée syrienne en réponse à une attaque chimique présumée, sans que cela n'implique une suspension des vols au dessus de la Syrie dans le cadre de la coalition internationale, a affirmé samedi le ministre de la Défense, Steven Vandeput, à l'agence Belga.

La poursuite des opérations menées par l'aviation belge - six F-16 opérant depuis la Jordanie dans le cadre de la coalition anti-Daech dirigée par les Etats-Unis - dépend de la coalition dirigée par Washington, a précisé M. Vandeput (N-VA), sans exclure que les avions de combat belges opèrent à nouveau dès dimanche au dessus de la Syrie, en dépit de risques liés à la présence d'avions russes dans les environs.

La Russie a annoncé vendredi la suspension de l'accord avec Washington sur la prévention des incidents aériens en Syrie après les frappes américaines contre une base des forces syriennes.

Réagissant à une attaque chimique présumée imputée au régime syrien qui a fait 86 morts mardi dans la localité rebelle de Khan Cheikhoun, au nord-ouest de la Syrie, les Etats-Unis ont tiré tôt vendredi 59 missiles de croisière Tomahawk vers la base d'Al-Chaayrate depuis deux navires américains en mer Méditerranée.