Borsus veut interdire la vente de glyphosate et d'autres herbicides pour les particuliers

Belga
Borsus veut interdire la vente de glyphosate et d'autres herbicides pour les particuliers
©Jean-Luc Flémal

Le ministre de l'Agriculture, Willy Borsus (MR), proposera prochainement un arrêté visant à l'interdiction de mise sur le marché et donc d'usage des herbicides destinés aux particuliers, indique-t-il jeudi dans un communiqué. Le glyphosate, la substance active présente dans le Roundup de Monsanto et soupçonnée d'être cancérigène, sera aussi interdite, tandis que les bio-pesticides continueront à être autorisés.

Cette décision s'inscrit dans le cadre de la volonté du ministre de "réduire l'utilisation des pesticides, d'encourager l'emploi d'alternatives 'bio' et d'appliquer le principe de précaution".

"Vu la balance bénéfice-risque, rien ne justifie encore l'usage d'herbicide pour les particuliers. Dorénavant d'autres pratiques (brûleur thermique, utilisation de bio-pesticides, travail mécanique, ...) permettront aux particuliers de maîtriser l'apparition et la gestion des 'mauvaises herbes'", commente M. Borsus.

Pour les utilisateurs professionnels, rien ne change pour l'instant. D'autres mesures seront prises à l'avenir - dans le cadre du plan d'action national de réduction des pesticides - concernant l'usage des professionnels, en concertation avec les Régions, les différents secteurs et les experts, ajoute-t-il.

Ecolo s'est réjoui des déclarations de M. Borsus, "qui indique enfin la direction de l'interdiction du Round Up et des pesticides contenant du glyphosate".