Nouveau QG de l’Otan : chronique d’un chantier hautement sécurisé

Rétroactes Charlotte Mikolajczak
Nouveau QG de l’Otan : chronique d’un chantier hautement sécurisé
©comopsair michael moors
Cela fait quelques années déjà qu’il étend ses longues ailes sur le terrain qui lui a été attribué, pile-poil devant son adresse actuelle. Entre le gros œuvre fermé et l’inauguration, il y a toujours beaucoup à faire : installation des conduits divers (eau, gaz, électricité…) et des techniques spéciales (chauffage,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité