Une pédiatre inquiète après avoir rencontré la famille au centre fermé 127 bis: "Ces enfants vont cumuler une série de traumatismes"

Pour Paulette De Backer (hôpital Saint-Pierre), les enfants ressentent déjà les effets de la détention.

Sarah Freres
Centre fermé pour les migrants: les images des «maisons familiales» du centre 127bis
Centre fermé pour les migrants: les images des «maisons familiales» du centre 127bis ©Bauweraerts Didier
Pour Paulette De Backer (hôpital Saint-Pierre), les enfants ressentent déjà les effets de la détention.

Vendredi dernier, Paulette De Backer, pédiatre responsable du service des urgences de l’hôpital Saint-Pierre, poussait les portes de l’aile familiale du centre fermé 127 bis

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité