A Gand, nager en burkini sera autorisé dans les piscines publiques à partir de samedi

A partir de samedi, les piscines publiques de Gand autoriseront les femmes qui le souhaitent à nager en burkini.

Belga
A Gand, nager en burkini sera autorisé dans les piscines publiques à partir de samedi
©Reporters

A partir de samedi, les piscines publiques de Gand autoriseront les femmes qui le souhaitent à nager en burkini. Début juillet, le tribunal de première instance avait jugé que les piscines ne pouvaient interdire la combinaison pour des raisons d'hygiène ou de sécurité. Depuis lors, quatre complexes ont adapté leur règlement. A partir de samedi, les piscines Van Eyck, Rooigem, Strop et Neptunus ouvriront leurs portes aux femmes désirant nager en burkini.

Cette décision fait suite à une plainte déposée par une Anversoise contre la Ville de Gand et le complexe Farys au sein duquel elle n'avait pas pu se baigner vêtue d'un maillot de bain couvrant entièrement le corps.

Dans son jugement, le tribunal a tenu compte des arguments de la plaignante et imposé à la piscine de modifier son règlement afin d'y inclure une exception au code vestimentaire pour motif religieux.

La Ville de Gand a cependant décidé de généraliser le principe et d'autoriser les maillots de bain couvrants dans les piscines publiques pour autant qu'ils respectent les exigences en matière d'hygiène et de sécurité.

Les autorités ne renoncent toutefois pas à interjeter appel pour une question de principe. Le pouvoir judiciaire "porte atteinte à l'autonomie du conseil communal", arguent-elles, et "ne se réfère qu'à des motifs religieux ou relatifs à des convictions philosophiques" pour justifier l'exception. Dans le cas où le tribunal donnerait raison à la Ville en appel, l'autorisation des burkinis resterait toutefois en vigueur.