Coup d’envoi pour le procès des hébergeurs accusés de trafic d’êtres humains

S. F.
Picture regarding the Belga article "Manifestation de soutien a Bruxelles avec l'hebergeur de migrants incarcere depuis 8 mois", distributed today, in BRUSSELS. BEST QUALITY AVAILABLE - BELGA PHOTO OPHELIE DELAROUZEE
Picture regarding the Belga article "Manifestation de soutien a Bruxelles avec l'hebergeur de migrants incarcere depuis 8 mois", distributed today, in BRUSSELS. BEST QUALITY AVAILABLE - BELGA PHOTO OPHELIE DELAROUZEE ©BELGA
Un procès pour trafic d’êtres humains débute ce jeudi. Trois Belges font partie des prévenus. Leurs soutiens sont très inquiets.

L’appel à manifester devant le palais de justice de Bruxelles émis par la plateforme "Solidarity is not a crime" donne le ton. Avant même d’avoir commencé, le procès qui s’ouvre ce jeudi devant le tribunal de première instance francophone de Bruxelles cumule déjà les surnoms. "Un procès politique", "un procès contre la solidarité", "un procès contre l’hébergement citoyen". D’aucuns estiment qu’il s’agit d’un remake belge du jugement de

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité