Centrales nucléaires indisponibles: réouverture de la centrale TGV de Ham, 52 MW supplémentaires à disposition

EDF Luminus a annoncé lundi la réouverture temporaire, ce jour, de sa centrale turbine gaz-vapeur (TGV) de Ham, à Gand, ce qui permet de mettre à disposition du marché 52 MW supplémentaires dans un contexte de risque de pénurie d'électricité cet hiver en Belgique.

Centrales nucléaires indisponibles: réouverture de la centrale TGV de Ham, 52 MW supplémentaires à disposition
©DEVOGHEL BRUNO
Belga

EDF Luminus a annoncé lundi la réouverture temporaire, ce jour, de sa centrale turbine gaz-vapeur (TGV) de Ham, à Gand, ce qui permet de mettre à disposition du marché 52 MW supplémentaires dans un contexte de risque de pénurie d'électricité cet hiver en Belgique. 

"Il s'agit d'une véritable gageure, puisque la fermeture définitive de cette centrale avait été annoncée. L'unité étant toujours disponible mais non opérationnelle, EDF Luminus relève le défi de la remettre en fonctionnement afin de contribuer à couvrir les besoins en électricité", explique le producteur d'énergie dans un communiqué.

EDF Luminus indique avoir déjà anticipé le retour sur le marché -depuis le 15 octobre- de sa centrale TGV de Seraing (470 MW).

Le fournisseur d'énergie rappelle au passage qu'il plaide depuis 2012 pour l'introduction d'un mécanisme de rémunération de la capacité qui permette d'assurer l'approvisionnement de notre pays à plus long terme. "Les premières mesures dans cette direction ont déjà été prises par le gouvernement. Elles doivent à présent urgemment être mises en œuvre", estime-t-il.

La ministre fédérale de l'Energie, Marie Christine Marghem, a assuré la semaine dernière en commission de la Chambre que les différentes mesures prises par le gouvernement depuis l'annonce de l'indisponibilité de plusieurs centrales nucléaires cet hiver garantissent la sécurité de l'approvisionnement jusqu'à la fin décembre.