Pourquoi il n’est pas toujours facile de rapatrier les criminels étrangers dans leur pays

Pourquoi il n’est pas toujours facile de rapatrier les criminels étrangers dans leur pays
©Belga
Sarah Freres
Le Maroc refuse de donner un laissez-passer à Mustapha Bali, un criminel aujourd’hui en liberté.

La Belgique ne parvient pas à expulser Mustapha Bali, un Marocain ayant purgé une peine de prison de 17 ans, principalement pour des faits de drogue. En effet, d’après Het Laatste Nieuws, le Maroc refuse de lui délivrer un laissez-passer. Arrivé en fin de peine, Mustapha Bali a donc été remis

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité