Toits envolés, routes fermées, arbres déracinés: un mort et de nombreux dégâts à cause du vent

Toutes les provinces du pays subissent des dégâts à cause des rafales de vent. Une personne est par ailleurs décédée dans la province d'Anvers.

Gare évacuée, routes fermées, arbres déracinés: le vent cause de nombreux dégâts ce dimanche
©Reporters
Rédaction en ligne (avec Belga)

Toutes les provinces du pays subissent des dégâts à cause des rafales de vent. Une personne est par ailleurs décédée dans la province d'Anvers.


Hainaut

Les services de secours de Wallonie picarde sont déjà intervenus à une centaine de reprises ce dimanche. "Les premiers appels pour des interventions ont commencé ce matin vers 8h. Les équipes sont actuellement sur le terrain aux quatre coins de Wallonie picarde. A 13h30, on en était à une centaine d'interventions. Fort heureusement, à cette heure, on ne déplore aucun blessé", indique le major Olivier Lowagie, commandant de la zone de secours de Wallonie picarde (Hainaut occidental).

En début de matinée, les pompiers sont intervenus à une trentaine de reprises pour des arbres et branches entravant la circulation, notamment sur la E42 à Vaulx (Tournai) mais aussi dans les localités d'Ath, Flobecq et Bernissart. Les interventions ont aussi porté sur des câbles électriques couchés au sol, ce qui a nécessité la venue d'Ores sur place.

Après une période d'accalmie, les bourrasques de vent repris de plus belle vers 11h30. Les rafales ont frappé la région du Tournaisis, où des petits chapiteaux et des tonnelles se sont envolés, mais aussi les régions d'Ath et de Basècles. Peu avant 14h, les vents tempétueux frappaient toujours le Hainaut occidental.


Bruxelles

Environ 180 interventions liées aux rafales de vent étaient encore en attente dimanche à 20h00, une vingtaine étaient en cours et environ 130 avaient déjà été effectuées, a indiqué Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles. Ce bilan s'étend de 08h00 du matin à 20h00. La plupart des interventions concernent la chute de tuiles et d'arbres. Walter Derieuw dénombre ainsi une soixantaine d'arbres tombés dans la liste des interventions du jour. Une personne, touchée par un parasol sur le boulevard Jamar, a été très légèrement blessée. Un pompier a également reçu une grosse branche d'arbre sur la tête lors d'une intervention qui a eu lieu avenue Chazal à Schaerbeek. Il a été transporté à l'hôpital pour examen. Il portait son casque au moment de l'incident et n'a à aucun moment perdu connaissance.

A 07h00 du matin dimanche, le bilan des dernières 24 heures ne faisait état que de 12 interventions liées aux conditions météorologiques. Le vent s'est surtout déchaîné en début d'après-midi dimanche, les pompiers recevant un grand nombre d'appels à compter de 13h30.

La Croix-Rouge de Belgique a par ailleurs fourni 3 équipages d'ambulances pour permettre aux pompiers d'assurer des interventions liées aux intempéries. Walter Derieuw remarque qu'à côté des appels pour les dégâts causés par le vents, 140 interventions ambulances ont été assurées.

Parmi les incidents notables, les pompiers étaient dès 14h30 au centre commercial Docks pour un problème au niveau du toit. Ce dernier est composé de deux couches. C'est la couche extérieure, faite en zinc, qui s'est envolée. Des agents de Bruxelles Propreté ont été mobilisés sur place pour ramasser les éléments tombés au sol. La circulation a été arrêtée sur le quai des Usines et au pont Van Praet. Elle a été rétablie en fin d'après-midi.

Mathias Blot, le directeur de Docks Bruxsel, a de son côté précisé que c'est le revêtement extérieur du Docks Dome, la salle événementielle, qui a été touché. Quelques panneaux publicitaires se sont également détachés. Les dégâts causés aux bâtiments sont superficiels. Il n'y a eu aucun blessé et il n'y a aucun danger pour les visiteurs et occupants. "White Cinema est ouvert normalement ce soir et l'ensemble de Docks Bruxsel le sera demain", a-t-il assuré.

Dans le centre de Bruxelles, la rue de l'Evêque a été fermée à la circulation par la police, des fenêtres d'un bâtiment s'étant brisées sous la force du vent.

Enfin, la circulation des bus dans le centre a été interrompue entre les arrêts De Brouckère et Gare centrale. Celle des trams a été perturbée par 3 chutes d'arbres, deux sur des lignes aériennes et un simplement sur les voies.


Brabant Wallon

Une bonne centaine d'interventions consécutives aux rafales de vent et aux fortes pluies ont été comptabilisées dimanche sur l'ensemble du territoire provincial brabançon, a-t-on appris auprès de la zone de secours du Brabant wallon. Les pompiers des casernes de Braine-l'Alleud, Jodoigne et Wavre restaient déployés sur le terrain, dimanche soir vers 21h30, alors que leurs collègues de Tubize et Nivelles venaient d'achever leurs missions du jour liées aux intempéries. Des toitures endommagées, des arbres sur les voiries et des câbles électriques arrachés ont principalement occupé les équipes de sapeurs durant toute la journée. Aucun incident grave n'a cependant été constaté, nuance un porte-parole des pompiers brabançons.

Un arbre tombé sur une voiture sur le ring allant de Waterloo à Hoeilaart a provoqué d'importants embarras de circulation.

Florence Leclercq est l'une des automobilistes qui a été prise au piège. "Un arbre s'est couché une dizaine de voitures devant la nôtre, explique la Waterlootoise. On a eu beaucoup de chance. Il n'y a pas eu de blessés mais l'arbre encombrait toutes les bandes de circulation."

La solidarité des automobilistes s'est alors mise en route : plutôt que d'attendre patiemment les pompiers, une trentaine de personnes ont usé de la force pour déplacer le tronc d'arbre, permettant de libérer une voie et permettre aux automobilistes bloqués de reprendre leur route. Le ring reste toutefois fermé, à partir du carrefour Léonard, pour éviter que d'autres automobilistes viennent allonger les files déjà longues.

Dans l'autre sens, un arbre est tombé sur une voiture. Fort heureusement sans faire de blessés. "En passant, nous avons vu le conducteur de l'Audi qui était debout, à côté de son véhicule, confie Florence Leclercq. Il avait l'air de se porter bien."


Liège

Après le quai Timmermans et la rue Ernest Solvay, ce sont les boulevards de l'Ourthe à Chênée et de Fosse Crahay près de Sainte-Walburge qui sont fermés à la circulation en raison des conditions météorologiques ce dimanche en début d'après-midi, a-t-on appris auprès de la police de Liège. Le boulevard de l'Ourthe à Chênée est fermé dans les deux sens à cause de grosses branches d'arbres tombées sur le chaussée et entravant la circulation. Dans le même temps, sur les hauteurs de Liège, du côté de Sainte-Walburge, le boulevard de Fosse Crahay est fermé à la circulation en raison de la chute d'un panneau publicitaire.


Namur

Toits envolés, routes fermées, arbres déracinés: un mort et de nombreux dégâts à cause du vent
©dr


La tempête a occasionné de nombreux dégâts dimanche dans la région de Namur. Les pompiers de la zone de secours NAGE ont dû effectuer une quarantaine d'interventions urgentes, a indiqué leur chef de corps, Pierre Bocca. "Nous recevons de nombreux appels depuis ce matin. Tous nos hommes sont sur le terrain et même l'équipe réservée aux départs incendies a dû quitter la caserne en raison de l'urgence", a-t-il expliqué. "Ce sont principalement des arbres couchés sur les routes qui posent problème et des toitures ont été arrachées."

Toutes les communes de la périphérie sont concernées, que ce soit Assesse, Profondeville ou encore Bois-de-Villers. Le phénomène est particulièrement visible à la citadelle de Namur, où de nombreux arbres très volumineux se sont littéralement écroulés. Une trentaine d'interventions moins urgentes doivent également encore être effectuées.

Aucun blessé n'est toutefois à déplorer.

Pour éviter tout risque, les parcs sont par ailleurs fermés depuis dimanche matin, à l'exception du domaine de la citadelle. Les traditionnels grands feux prévus en soirée, et notamment celui de Bouge, pourraient également être annulés si le vent ne faiblit pas suffisamment.

"Cela devrait se calmer vers 20h00 selon l'IRM. Nous ferons alors le point sur la situation", a encore précisé M. Bocca.


Luxembourg

On ne compte plus les chutes d'arbre et les toitures arrachées sur l'ensemble du territoire provincial. Un feu au niveau d'un poteau d'une ligne à haute tension a, par ailleurs, été signalé.

A midi, une trentaine d'interventions étaient en cours. Trente appels au dispatching provincial étaient en attente. Selon le commandant de la zone de secours Luxembourg, Stéphane Thiry, les communes de Marche-en-Famenne, Bertogne et Bastogne sont les plus impactées. Actuellement, deux arbres tombés sur la Nationale 4 en direction de Tenneville obstruent la chaussée. La route entre Bande (Nassogne) et Champlon (Tenneville) est également obstruée par un arbre.



Flandre

Une personne est décédée à Mol, dans la province d'Anvers, indique Het Nieuwsblad. Il aurait perdu la vie suite à la chute d'un arbre.

En Flandre, où le trafic ferroviaire avait dû être interrompu à de nombreux endroits à cause du vent, plusieurs lignes importantes ont pu reprendre du service dans la soirée. C'est notamment le cas entre Bruxelles et Anvers, où les morceaux de toiture tombés sur les voies à hauteur de Kontich ont été dégagés.

Les trains circulaient donc à nouveau, vers 21h00, entre la métropole anversoise et la capitale. Les obstacles entre Anvers et Essen, et sur la liaison Gand-Denderleeuw-Bruxelles ont également été enlevés.

Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, espère que les liaisons Jette-Termonde et Malines-Schelebelle, où les dégâts ne sont pas trop importants, soient rétablies en soirée.

Entre Bruges et Knokke, en revanche, les dommages sont considérables et les trains ne pourront reprendre du service que lundi en milieu de journée au plus tôt.

Enfin, à la côte, le tram du littoral étaient lui aussi à l'arrêt et remplacé par des navettes de bus, a indiqué un porte-parole de De Lijn.

Plusieurs défilés de carnaval ont été annulés dimanche dans le Limbourg, notamment à As et à Bilzen, à cause des fortes rafales de vent. A Ninove, dans la province de Flandre orientale, les carnavaliers n'ont eux pas le droit de monter sur les chars. Dans la commune d'As, le bourgmestre Tom Seurs et les organisateurs ont décidé d'annuler le cortège carnavalesque après avoir consulté les pompiers et les stations météorologiques. "La sécurité des participants et des visiteurs ne peut être garantie", ont-ils précisé.

Les autorités de Bilzen ont pris la même décision peu avant 11h.

A Ninove, en plus de l'interdiction de monter sur les chars, le parcours du cortège a également été raccourci.

Les zoos d'Anvers et de Planckendael sont par ailleurs fermés. "La sécurité des visiteurs et des animaux prévaut", a indiqué une porte-praole.