Grosse opération de police à travers toute la Belgique: 1200 policiers déployés, 30 personnes interpellées

Selon nos infos, plusieurs équipes d'enquêteurs sont mobilisés à travers le pays pour une action visant à démanteler d'importantes bandes itinérantes.

Th.R., N.Ben., Gil. et B. Pi. (avec Belga)

Selon des informations de la DH, plusieurs équipes d'enquêteurs ont été mobilisées à travers le pays pour une action visant à démanteler d'importantes bandes itinérantes.

La DH apprend qu'une grosse opération menée conjointement par différentes PJF (police judiciaire fédérale) du pays a eu lieu ce mardi matin. Elle visait le milieu des Roms et plusieurs bandes itinérantes. Il s'agit d'un dossier important portant sur la criminalité organisée et l'escroquerie concernant la vente de véhicules sur internet. "Les victimes, plusieurs centaines, ont parfois subi des menaces ou même des actes violents", précise le parquet dans un communiqué.

L'opération a été menée par la Police judiciaire fédérale de Bruxelles, avec le soutien d'enquêteurs de Mons, Charleroi et Namur notamment. Au total, 1200 policiers issus de la police fédérale et des polices locales ont été mobilisés depuis le milieu de la nuit en vue de mener de nombreuses perquisitions. On en dénombre 200, principalement menées en région bruxelloise mais aussi en Brabant flamand et dans le Hainaut. Des drones et deux hélicoptères ont été utilisés pour appuyer toutes les équipes déployées. Les unités spéciales d'intervention sont intervenues en renfort. La gendarmerie française a collaboré à cette opération pour les perquisitions menées sur sept sites situés à proximité de la frontière française.

Plus de trente personnes ont été interpellées. Le mode opératoire des malfrats variait peu: ceux-ci contactaient des personnes désireuses de vendre leur véhicule et leur faisaient une offre. Ils ne chicanaient pas sur le prix et réglaient la somme due via une application pour smartphone, ou exhibaient une fausse preuve de paiement par virement. Ce n'est que plusieurs jours après la transaction que les victimes se rendaient compte de la supercherie, ne voyant pas l'argent arriver sur leurs comptes. Les escrocs s'étaient pour leur part déjà évanouis dans la nature et les véhicules avaient été envoyés à l'étranger.

La plupart des suspects seraient originaires d'Europe de l'est.

Il s'agit de l'une des plus grandes opérations policières menées au cours de ces 20 dernières années, selon le parquet. Ce dernier organisera une conférence de presse dans ses locaux demain/mercredi à 17h00 pour plus de précisions.