Des taupes à Bruxelles? Le service de renseignement de l’armée dans la tourmente de l’espionnage russe

Le service de renseignement de l’armée dans la tourmente de l’espionnage russe
©HAULOT ALEXIS
Christophe Lamfalussy
Deux dossiers sont embarrassants pour le SGRS. Qui souffre de tensions indéniables. À Bruxelles, les espions sont légion.

"Pas vraiment un smoking gun (preuve irréfutable) mais des doutes sur ce réserviste."

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité