Crise de l'accueil: seuls quatre fonctionnaires fédéraux sont rapidement déployables chez Fedasil

Le nombre de fonctionnaires fédéraux en mesure d'assister Fedasil rapidement sera nettement inférieur aux 90 annoncés mercredi par la ministre de la Fonction publique Petra De Sutter. Seules quatre personnes sont déployables à court terme, selon Fedasil

"Il est grand temps que le gouvernement prenne la mission de Fedasil au sérieux"

Le gouvernement recrute 150 personnes au sein de l'administration fédérale pour venir en aide à Fedasil afin de rendre opérationnelles les places disponibles pour les demandeurs d'asile. Au cours des quinze derniers jours, 182 candidatures ont été envoyées à l'adresse e-mail spécialement créée à cet effet.

Fedasil a également reçu beaucoup de candidatures spontanées de personnes ne travaillant pas pour les services publics fédéraux et ne remplissant pas les conditions requises. Celles-ci ont été redirigées vers les postes vacants réguliers.

Lire également: Fedasil déjà condamnée près de 4 500 fois depuis le début de l'année pour ne pas avoir assuré l'accueil des demandeurs d'asile

"Après avoir éliminé le groupe des fonctionnaires non-fédéraux, il restait 99 candidatures. Parmi celles-ci, 10 autres candidats ont dû être filtrés parce qu'ils travaillent pour le gouvernement mais pas pour un SPF. Après le processus de sélection où les personnes doivent avoir le bon profil, obtenir l'accord de leur chef de service et pouvoir s'engager à court terme, il ne reste que quatre personnes", détaille Mieke Candaele, directrice de la communication de Fedasil.

Quelque 85 personnes sont en cours de sélection et pas encore opérationnelles. Certaines ne peuvent travailler qu'à partir d'un mois déterminé ou uniquement à mi-temps et d'autres n'ont pas encore reçu l'accord de leur chef de service pour participer à cette mission.

En outre, la moitié des candidats sont francophones alors que la majorité des postes à pourvoir sont en Flandre, selon Fedasil. "Vous ne pouvez pas déployer des fonctionnaires francophones en Flandre", ajoute sa directrice de communication.

Les fonctionnaires des services publics fédéraux peuvent encore soumettre leur candidature, le processus de recrutement étant toujours en cours, signale Fedasil qui espère trouver 150 personnes.

La ministre Petra De Sutter maintient qu'un nombre suffisant de fonctionnaires fédéraux sont prêts à intervenir dans les centres d'accueil et que les candidatures continuent d'affluer. De plus le nombre de renforts prévius a été porté de 150 à 200. "C'est donc à Fedasil de déployer ces personnes le plus rapidement et le plus largement possible", déclare-t-elle.

"Nous faisons déjà le nécessaire au sein du gouvernement fédéral pour détacher le personnel déjà recruté pour une courte période en plus des nouvelles embauches et des embauches temporaires", ajoute-t-elle.

En tant que ministre des Entreprises publiques, elle a également consulté les entreprises publiques autonomes et compte prochainement consulter tous les présidents de services publics fédéraux. "Nous demandons de la flexibilité, de la part de tout le monde, y compris de Fedasil", a-t-elle indiqué.