Une conférence du vice président du Vlaams Belang sur "le grand remplacement" à l'Université d'Anvers crée la polémique

Le parlementaire flamand et vice-président du Vlaams Belang, Filip Dewinter, a été visé par de l'eau alors qu'il s'apprêtait à donner une conférence sur la théorie du "grand remplacement", jeudi soir à l'Université d'Anvers.

Filip Dewinter Geert Wilders Saint Josse interdit

L'université défend l'organisation de cet événement qui fait polémique, soulignant l'importance du débat contradictoire.

L'auditoire où se déroule l'événement était étroitement surveillé par la police jeudi alors que de nombreux étudiants avaient exprimé leur désaccord. Une centaine d'étudiants appartenant à des mouvements de gauche s'étaient d'ailleurs rassemblés pour protester. Ils ont été maintenus à l'écart de l'auditoire où se déroule la conférence, organisée par un groupe d'étudiants de droite.

"L'université d'Anvers a suivi pour cette question la ligne de conduite qu'elle a toujours suivie", a réagi le recteur, Herman Van Goethem. "Cette ligne est en accord avec la politique des autres universités flamandes et est conforme aux règles légales en matière de liberté d'expression."

"Les activités telles que les conférences sont une manifestation concrète de la liberté d'expression. Cette liberté a des limites en droit pénal, mais la censure préventive n'est pas possible, car elle est interdite par la Constitution", s'est défendu le recteur.

L'université insiste en outre sur l'importance du débat contradictoire. "Ceux qui s'offusquent des thèses qui seront défendues dans cette conférence sont instamment invités à y assister et à confronter l'orateur à des questions critiques après la conférence."

La théorie dite du "grand remplacement" est régulièrement mobilisée par l'extrême-droite dans ses discours. Créée par un écrivain français en 2010, elle prétend que la population européenne est peu à peu "remplacée" par une population issue de l'immigration.

La semaine passée, l'homme politique flamand a été agressé à Kessel-Lo alors qu'il présentait son nouveau livre.