Les partenaires sociaux émettent un avis très critique sur le projet d'assemblée citoyenne pour le climat d’Alain Maron

Les partenaires sociaux bruxellois s’inquiètent notamment de la possible instrumentalisation des participants mais aussi du coût du dispositif. Pour Alain Maron, si “le modèle de concertation sociale issu de l’après-guerre doit perdurer”, celui-ci “ne suffit plus”.

Brussels region Minister for Economy, Environment and Climate, Social Integration and Health, Energy, Water, Cleanliness, Port of Brussels and Health Alain Maron pictured during a press conference of the Brussels Capital Region government regarding the 2023 budget, Wednesday 12 October 2022 in Brussels. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK
Il y a deux semaines, le ministre bruxellois de l’Environnement, Alain Maron (Écolo), a proposé la mise en place d’une Assemblée citoyenne “climat”. Cette instance sera composée de 100 citoyens tirés au sort...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...