Derrière les vitrines des salons de manucure, les rêves brisés des migrants vietnamiens

Les restaurants et les salons de manucure sont des lieux privilégiés d’exploitation de migrants vietnamiens en route vers l’Angleterre.

Bruxelles - Galerie du centre: Les bars à ongles se multiplient dans cette petite galerie commerciale du centre de Bruxelles
Les bars à ongles ont doublé en l'espace de dix ans à Bruxelles. ©JC Guillaume
”Si je trouve la femme, je la tue. Il est hors de question qu’elle puisse m’échapper.” Cette menace, proférée au téléphone par un chef de trafic d’êtres humains, provient d’un échange avec un proche d’un des 39 Vietnamiens retrouvés morts ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité