La Conférence épiscopale belge soutient la marche pour la famille de ce samedi. Une démarche plutôt exceptionnelle...

Elle avait déjà dans une déclaration du 31 mai dernier exprimé sa profonde préoccupation face à la proposition de loi qui vise à permettre l'adoption d'enfants par des couples homosexuels. Nous y avions souligné l'importance de garder la différence sexuelle comme repère fondateur du mariage et de la famille. Les objectifs de la déclaration de la manifestation du 10 septembre rejoignent en ce sens notre déclaration. Et il nous a donc paru important de le rappeler. D'autant plus que la marche émane d'un collectif pluraliste qui ne se réclame d'aucune obédience politique ou religieuse.

Pourquoi l'Eglise de Belgique a-t-elle estimé de devoir s'impliquer dans ce débat?

Nous ne mettons certainement pas en doute la sincérité des couples homosexuels qui souhaitent adopter. Pas question non plus pour la Conférence épiscopale d'entrer dans le débat sur les conséquences psychologiques qu'une telle adoption pourrait avoir sur les enfants concernés parce que la question aussi importante soit-elle n'est pas encore tranchée. Par contre, nous sommes très préoccupés par le fait que dans le contexte actuel, une telle mesure va accréditer toujours plus l'idée que les couples homosexuels sont une simple variante par rapport au couple formé d'un homme et d'une femme. Qu'on appelle «mariage» l'union de deux hommes ou de deux femmes est déjà un détournement du sens des mots et surtout de la réalité fondamentale qu'ils désignent. Si l'on légalisait l'adoption, l'on ne ferait qu'accroître la confusion par rapport à ce qui est quand même le repère fondateur de la famille: la différence sexuelle.

Vous verra-t-on donc descendre dans la rue, ce samedi à Bruxelles alors qu'il y a toujours un risque de récupération politique?

Nous avons des responsabilités particulières qui font que... les évêques descendent rarement dans la rue mais nous disposons de bien d'autres instruments pour faire passer le message. Quoi qu'il en soit, sur cette problématique, je resterai du même avis qu'il y ait ou non récupération...

© La Libre Belgique 2005