Des personnes en situation de pauvreté ont également pris la parole.

Près de 650 personnes ont participé dimanche après-midi à Bruxelles à la manifestation de lutte contre la pauvreté organisée par le Réseau Belge de Lutte contre la Pauvreté (BAPN). Le pôle d'associations locales souhaite que les revenus les plus bas et les allocations perçues en Belgique soient revus à la hausse afin de dépasser le seuil de pauvreté européen.

© BELGA

© BELGA

La manifestation a démarré gare du Nord à 14h00 et s'est terminée au Carrefour de l'Europe, devant la gare de Bruxelles-Central, où des personnes en situation de pauvreté ont pris la parole. Outre les associations et syndicats, le président du PvdA (PTB), Peter Mertens, et l'ancienne ministre de la Lutte contre la pauvreté, Ingrid Lieten (sp.a), étaient présents. 

© BELGA

© BELGA

Des slogans tels que "La pauvreté gène" ou "Stop au dumping asocial des chômeurs" étaient inscrits sur les pancartes. "Une famille avec deux enfants reçoit aujourd'hui 1.089 euros pour vivre alors que le minimum européen est fixé à 2.100 euros", explique Peter Heirman, du réseau flamand contre la pauvreté. Le BAPN plaide également pour une généralisation du ticket modérateur pour les soins de santé. Les citoyens payent actuellement le montant total chez le médecin et reçoivent le remboursement après. Les personnes à bas revenus ont pourtant le choix de ne payer que le ticket modérateur mais n'en font qu'insuffisamment usage. Au final, les associations craignent que les politiques, tant fédérale que du gouvernement flamand, poussent encore plus les citoyens dans la pauvreté. L'événement était organisé à l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la pauvreté qui a lieu le 17 octobre. 

© BELGA

© BELGA