Aujourd'hui, les musulmans célèbrent l'une des plus importantes fêtes religieuses, l'Aïd El-Kebir, également appelée "Fête du sacrifice". Dans de nombreux ménages de confession musulmane, ce mardi est un jour de fête.

Dans un communiqué, le député MR, Alain Destexhe, regrette l'absentéisme des enfants dans les écoles de Bruxelles à l'occasion de cette journée. "Entre 50 et 90 % d'absence ce jour dans les écoles fréquentées par des musulmans", peut-on lire dans le communiqué, indiquant qu'une dizaine d'appels téléphoniques ont été passés dans des établissements de la capitale.

Alain Destexhe s'inquiète de cette situation "inadmissible" et affirme que "les trois partis de gauche (PS, cdH, ECOLO) sont très hypocrites à ce sujet. Ils jurent la main sur le cœur que le calendrier scolaire doit être respecté, mais ils ne font rien concrètement pour le faire appliquer."

Dans le même temps, le député MR répond à l'ex-conseiller communal d'Anderlecht, Mohamed El Manti, qui rêvait ce mardi matin dans les colonnes de la Dernière Heure que l'Aïd El-Kebir devienne une fête nationale. Une proposition qui n'est pas du goût d'Alain Destexhe, qui répond que cette fête "ne fait pas partie du calendrier des congés scolaires en Belgique. El Manti est bien dans la lignée d’Ecolo, parti prônant les « accommodements raisonnables» ", insiste le député.

Enfin, il conclut son communiqué en soutenant que "cet absentéisme massif constitue un exemple de plus de l'échec de notre modèle d'intégration. C'est notre pays qui s'adapte à la culture des autres et non l'inverse."