Déjà 76 hooligans ont été arrêtés administrativement en Région bruxelloise à quelques heures du match de football Anderlecht-PSG, programmé mercredi soir, a indiqué mercredi la zone de police Midi. Soixante supporters français du PSG ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi à Ixelles.

Selon des policiers français présents à Bruxelles pour épauler leurs homologues belges, il s'agissait du noyau dur. Les soixante supporters français du PSG ont été interpellés dans des bars aux alentours de la place Flagey, à Ixelles. Tous sont déjà connus des services de police français et la majorité d'entre eux sont interdits de stade. La police de la zone Midi estime que de nombreuses bagarres ont pu être évitées mardi soir grâce à ce coup de filet.

Sept supporters anderlechtois bien connus des services de police ont également pu être interceptés à Zellik.

Mardi soir, la police locale faisait état de trois supporters polonais du PSG trouvés en possession de deux couteaux de boucher non loin de la gare du Midi. La police fédérale a quant à elle procédé à l'arrestation de six supporters français dont trois découverts en possession de gants renforcés de plaquettes métalliques et de protège-dents.


Le bourgmestre d'Anderlecht satisfait de l'arrestation de 76 hooligans

Le bourgmestre de la commune d'Anderlecht Eric Tomas s'est déclaré très satisfait de l'arrestation des 76 supporters du PSG et RSCA. Selon lui, ces arrestations ont, pour l'heure, démontré l'efficacité du dispositif de sécurité mis en place en vue du match PSG-Anderlecht de la Ligue des champions. "La coordination avec les autres zones de police a bien fonctionné mardi. L'application de l'arrêté pris lundi, et qui sera valable jusqu'à jeudi, a permis de procéder aux arrestations administratives de 76 supporters interdits de stade ou connus comme étant des hooligans", a indiqué Eric Tomas. "Parmi eux se trouvaient 69 supporters du PSG et 7 d'Anderlecht. Ces arrestations ont été répercutées dans les médias français et auront un effet dissuasif."