Le terroriste présumé Anis Amri est arrivé à la gare du Nord à Bruxelles le 21 décembre vers 19h, en provenance d'Amsterdam, a indiqué mercredi le parquet fédéral belge. Il y est resté jusqu'à 21 heures. "Dans le cadre de l'information judiciaire ouverte par le parquet fédéral à la suite de l'attentat de Berlin du 19 décembre 2016, la police fédérale des chemins de fer de Bruxelles, en collaboration avec la cellule 'images' de la SNCB, a visionné l'ensemble des images vidéo filmées de la gare de Bruxelles-Nord", explique le parquet fédéral.

L'analyse des images a permis de constater qu'Anis Amri est arrivé à la gare de Bruxelles-Nord le 21 décembre vers 19h, en provenance d'Amsterdam. Il y est resté jusqu'à 21 heures.

Le parquet fédéral ne souhaite donner aucune information supplémentaire "dans l'intérêt des enquêtes en cours en Belgique et en Allemagne".

Le Tunisien de 24 ans a traversé l'Europe avec une arme après l'attentat de Berlin contre un marché de Noël (12 morts). Cette arme dont a fait usage en Italie le terroriste présumé est la même que celle ayant servi à tuer le chauffeur polonais du camion volé, employé lors de l'attentat de Berlin le 19 décembre, a révélé par ailleurs mercredi la police italienne.

La chaîne LCI a révélé dès le 28 décembre dernier qu'après l'attentat commis sur un marché de Noël à Berlin, Anis Amri est passé par les Pays-Bas avant d'arriver en France. Le terroriste tunisien de 24 ans a, dans sa fuite après l'attentat du marché de Noël le lundi 19 décembre, relié la gare routière de Sloterdijk à Amsterdam aux Pays-Bas à la gare ferroviaire de Lyon-Part-Dieu, affirmait alors LCI. Une fois arrivé à Lyon, il a relié en train Chambéry puis Milan.

Il apparaît désormais que le jeune homme de 24 ans a transité pendant deux heures à la gare de Bruxelles-Nord le 21 décembre après être passé par Amsterdam.