Sur les 1.181 militaires belges qui touchaient une allocation de bilinguisme en date du 1er avril 2011, 897 étaient néerlandophones, soit 76% du total, rapporte samedi La Dernière Heure/Les Sports, sur base d'une réponse du ministre de la Défense, Pieter De Crem, à une question parlementaire du député N-VA Bert Maertens.

L'allocation de bilinguisme, qui s'élève entre 19 et 33 euros par mois, est octroyée à tout soldat qui justifie d'une connaissance suffisante de la deuxième langue nationale. Autre condition: le soldat doit être affecté dans une unité à régime linguistique mixte ou dans une unité unilingue de l'autre régime linguistique.

Le député N-VA Bert Maertens préside le groupe de travail sur les équilibres linguistiques au sein de l'armée belge, qui a été mis sur pied après des déclarations de l'ancien commandant de la base de Florennes, Luc Gennart, dénonçant une "flamandisation" de l'armée. Ce groupe de travail se réunira à la rentrée pour rédiger ses recommandations.