L'orange bleue se porte bien en Wallonie, révèle le baromètre politique de La Libre Belgique qui sera publié lundi. Le président du MR, Didier Reynders, occupe même la première place en termes de popularité. Le PS continue en revanche à perdre des plumes en Wallonie et à Bruxelles.

En Wallonie, le MR recueille 31,3% des intentions de vote, contre un score de 31,2% aux élections du 10 juin, et conserve la première place prise aux socialistes lors du scrutin.

Le PS reste derrière les Réformateurs avec 27,7% des intentions, soit une baisse de 1,8% par rapport au 10 juin. Le cdH progresse d'1% pour passer de 15,8% à 16,8%. Ecolo gagne 0,7% avec 13,5% des intentions de vote. Le Front National passe de 5,6% à 6%.

A Bruxelles, le MR est largement en tête: 33,2% des intentions de vote contre un score de 32% le 10 juin. Le PS perd 1,7% et passe à 19,8% des intentions de vote. Ecolo, même s'il est en baisse d'1,1%, ravit la troisième place au cdH avec 12,8%. Le cdH diminue quant à lui de 1,9% et récolte 12,6% des intentions de vote. Le Front National est en hausse: il passe de 2,9 à 5,2%.

Parmi les partis flamands, le Vlaams Belang est premier dans la capitale (3,6%) suivi du CD&V/N-VA (2,8%), Groen! (2,1%), l'Open Vld (1,7%), sp.a/Spirit (1,4%) et la Lijst Dedecker (1%).

En Flandre, le cartel CD&V/N-VA est en baisse: il recueille 28,8% contre un score de 29,6% le 10 juin. Le Vlaams Belang reste deuxième avec 20% des intentions de vote, soit une progression d'1% par rapport au dernier scrutin. L'Open Vld se tasse avec 18,4% (-0,4%). Il reste toutefois au-dessus du cartel sp.a/Spirit qui se redresse: 17,1% contre 16,3% le 10 juin. La Lijst Dedecker poursuit son ascension: 7,8% contre 6,5% le 10 juin. Les écologistes de Groen! perdent 1%: 5,3% contre 6,3%.

Au niveau de la popularité, le président du MR, Didier Reynders, supplante en Wallonie son homologue socialiste, Elio Di Rupo, à la première place. Le premier recueille 36 points (+6 par rapport au sondage de mai 2007), le second, 33 points (-3). Joëlle Milquet occupe la troisième place avec 30 points, soit une progression de 8 points. A Bruxelles, Guy Verhofstadt est toujours en tête (41 points), suivi de Didier Reynders (33) et Louis Michel (29).

En Flandre, le formateur Yves Leterme progresse encore avec un score de 46 points (+4). Guy Verhofstadt est en baisse (37 points, -6) et Jean-Marie Dedecker crée la surprise. Il ravit la troisième place, passant de 14 points à 26. Le sondage a été réalisé du 10 au 15 octobre auprès de 2.000 personnes. La marge d'erreur est de 2,25%.