Le bourgmestre d'Anvers et président de la N-VA Bart De Wever ainsi que le recteur de la KU Leuven et ancien sénateur Rik Torfs ont fustigé mardi soir lors d'un débat sur la chaîne VTM le "laxisme" dont a fait preuve Philippe Moureaux lorsqu'il était bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean (1992-2012). Bart De Wever s'en est pris au "laxisme" de l'ancien maïeur socialiste, qui est à l'origine des problèmes actuellement rencontrés à Molenbeek. Selon le président des nationalistes flamands, Philippe Moureaux s'est refusé à intervenir dans sa commune pour de basses raisons électoralistes.

"Un Etat multiculturel exige un cadre: un état de droit démocratique avec des droits de l'homme. C'est la faute de Moureaux d'avoir laissé cela aller à vau-l'eau", a quant à lui déclaré M. Torfs.

Les différents participants au débat, parmi lesquels figuraient également le philosophe Etienne Vermeersch et l'avocat de combattants syriens Abderrahim Lahlali, ont également point du doigt le rôle joué par l'Arabie saoudite dans l'idéologie des terroristes. Le wahhabisme et le salafisme propagés dans les mosquées fondées et financées par Ryad dans les pays occidentaux portent également une lourde responsabilité dans les évènements actuels, selon plusieurs participants.