Lorsque le duo avait fait escale à Bruxelles, le 13 mai 2011, avec le Solar Impulse dans le cadre de ses vols d’essais européens avant la tentative de record du monde prévue en 2015 - plus que jamais à l’ordre du jour, outre, après les vols en Europe, une liaison entre l’Europe et l’Afrique et, récemment, la traversée des Etats-Unis d’ouest en est -, le prince Philippe avait assisté depuis un hélicoptère à l’atterrissage de l’avion solaire conçu par l’équipe de Bertrand Piccard (sur notre photo à gauche) et piloté par André Borschberg (à droite).

L’alors toujours héritier du trône avait tenu à être présent par intérêt scientifique mais aussi par amitié pour le psychiatre et pilote lausannois. Car Philippe de Belgique et Bertrand Piccard se connaissent de longue date. Ce dernier revient pour "La Libre" sur ces liens.

Lors de vos visites chez nous, vous avez souvent rencontré le prince Philippe. Comment est née cette amitié entre vous ?  

Nous sommes des amis d’enfance. Ses parents avaient demandé aux miens d’accueillir Philippe dans notre chalet de montagne pour lui offrir des vacances "normales". Il avait une douzaine d’années et moi 14. Nous avons aussi passé des vacances au bord de la mer chez des amis communs, avec Astrid et Laurent. Comme nous n’avions rien à nous prouver mutuellement, nous pouvions être tout simplement amis. En outre, vu mes liens avec la Belgique, nous avons assez souvent l’occasion de nous voir, officiellement ou en privé.  

Vous avez aussi pu percevoir une évolution très positive dans sa formation tout au long de vos contacts ?  

Oui. Il est prêt à régner, et je suis heureux que son père en ait fait la preuve en abdiquant en sa faveur. C’est un magnifique geste de confiance d’un père à son fils.

Vous qui connaissez le Roi, quels sont ses atouts ?  

C’est un homme honnête et sincère, avec des valeurs humaines profondes. Autrefois, les rois avaient des dénominatifs : Alexandre le Grand, saint Louis, le Roi Soleil, Louis XIII le Juste. Je pense que votre roi Philippe devrait être reconnu comme le roi philosophe. Sa bibliothèque en est la preuve, ses préoccupations et pôles d’intérêts également. Il m’impressionne toujours lors de nos discussions par l’ampleur de ses connaissances. Même s’il apparaît souvent comme réservé, il peut aussi être enthousiaste et extraverti en privé, surtout quand vous le voyez piloter un hélicoptère. C’est bien la preuve qu’il excelle dès qu’il se trouve en situation de responsabilité…