Le premier ministre Yves Leterme qui a rencontré séparément samedi les négociateurs francophones et flamands dans le cadre de l'examen du dossier BHV a fait à cet égard de nouvelles propositions, a-t-on appris. Préalablement, les francophones avaient fait part de leur "très mauvaise humeur" après une série de prises de décisions dans des communes de la périphérie jugées par eux discriminantes.

Les négociateurs ont répété samedi quelles étaient leurs revendications dans le dossier BHV. Le premier ministre Yves leterme a ensuite présenté de nouvelles propositions, a-t-on appris.

Rien n'a filtré quant au contenu de ces propositions qui selon une source "ne permettent pas de considérer qu'on est près d'une solution" mais "ouvrent le jeu et permettent à ce stade la suite de la discussion". Les négociateurs du groupe relatif à la réforme de l'état se rencontrent dimanche en fin de journée.