S’il n’y a qu’un Binche au monde, Binche ne serait pas ce qu’elle est sans son mythique carnaval. Dès aujourd’hui et pour trois jours durant, la Cité des Remparts va se transcender au rythme des tambours, rappelle la Dernière Heure.

À l’heure où vous lisez ces lignes, sans doute assis tranquillement à la table du petit-déjeuner, les Gilles déambulent déjà de maison et maison pour le Ramassage.

C’est le coup d’envoi du carnaval. Vêtus de costumes de fantaisie, les participants parcourront la ville en matinée avant de regagner leur chaumière pour un repas en famille.

Dès 15h, les sociétés se reformeront et déambuleront en musique.

Le cortège démarrera de la place Eugène Derbaix, près de la gare, pour descendre jusqu’à l’avenue Charles Deliège où il se disloquera vers 18h. La fête ne sera pas finie pour autant puisque les sociétés déambuleront encore en musique dans les rues binchoises et jusqu’à des heures insoupçonnées.

Lundi, pendant que les grands récupéreront, la jeunesse sera à l’honneur et parcourra la ville au son de la viole dès 10h. Une heure plus tard, il sera temps de fermer la bouche et de protéger son gobelet de bière pour la traditionnelle Bataille de confettis.

Dans l’après-midi, les trois Jeunesses binchoises se rassembleront avec les enfants costumés pour le Rondeau de l’amitié sur la Grand-Place. Elles rejoindront ensuite la Place Eugène Derbaix vers 17h pour y danser à la lumière des feux de Bengale.

Les festivités de ce Lundi Gras se clôtureront officiellement vers 19h avec un feu d’artifice.

C’est aux petites heures de mardi que débutera le jour de l’apothéose avec un nouveau Ramassage.

Au son du fifre et du tambour, Gilles, Pierrots, Arlequins et Paysans passeront de maison en maison, huîtres et champagne à la clé. Les Gilles effectueront alors leur première balade dans la ville, cachés derrière leur masque de cire.

Après une pause déjeuner, ils reviendront dès 15h, toutes plumes dehors et oranges à la main, pour le grand cortège qui traversera l’avenue Charles Deliège. Les Gilles termineront leur parade par un rondeau sur la Grand-Place avant de reprendre la route vers 20h.

Un grand feu d’artifice clôturera le carnaval vers 21h30. Les sociétés continueront malgré tout à traîner leurs sabots sur les pavés binchois toute la nuit.

Toutefois, comme le veut la coutume, les derniers participants devront être rentrés avant le lever du jour. Pour mieux reprendre l’année prochaine…

Le cortège traverse Alost

Quelques dizaines de milliers de visiteurs étaient présents à Alost dimanche après-midi pour assister au 85e cortège de carnaval, qui traverse la ville en ce moment. On ne déplore actuellement aucun incident, indique la police locale. Septante groupes carnavalesques participent au cortège, qui est parti du Pierre Corneliskaai. Les participants dépeignent notamment avec leurs chars la victoire électorale de la N-VA et du nouveau bourgmestre Christoph D'Haese. L'un des groupes a d'ailleurs fait polémique avec son char SS-VA où Bart De Wever est représenté en Hitler. D'autres groupes prennent pour cible la monarchie ou le nombre de chantiers dans la ville.

Le carnaval d'Alost est parfois décrit par ses détracteurs comme une fête déguisée vulgaire, mais il a été reconnu en 2010 comme Patrimoine immatériel et culturel par l'Unesco car il "peut contribuer à promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel aux niveaux national et international". Le cortège se déroule sans incident sérieux. Dimanche, 143 policiers sont mobilisés. Police et services de secours sont particulièrement attentifs à la consommation d'alcool par des mineurs et au risque d'hypothermie à cause du temps hivernal.