Égalité des chances

Eliane Deproost quitte le CECLR pour le CAL

Nommée en juin 2002 pour 6 ans comme directrice adjointe du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR), Eliane Deproost, qui avait succédé à Jean Cornil (devenu sénateur PS), a présenté lundi sa démission. Mme Deproost rejoindra, fin février, le Centre d'action laïque (CAL), où elle occupera le poste de secrétaire générale. "Si je quitte aujourd'hui cette institution, je tiens à dire solennellement que ce n'est ni dans le désintérêt ni le conflit ou quoi que ce soit de nature négative. Le Centre est et reste à mes yeux un service public que la Belgique peut s'honorer d'avoir mis sur pied bien avant que des directives européennes ne l'y contraignent !", précise-t-elle.

Faits divers

Car accidenté : blessés rapatriés, enquête en cours

L'avion avec à son bord onze des voyageurs blessés dans l'accident de car en Allemagne de ce week-end s'est posé lundi soir à l'aéroport de Bruxelles; trois des passagers ont dû rester couchés pendant le vol. Un autre blessé avait été rapatrié en ambulance lundi après-midi. Cinq personnes se trouvent encore hospitalisées en Allemagne.

Par ailleurs, le chauffeur du car a été libéré contre une caution de 4 000 euros, dont son employeur s'est acquitté. Le tachygraphe du bus avait été saisi par la justice afin d'examiner si le chauffeur n'avait pas dépassé le nombre d'heures légales qu'il pouvait prester derrière son volant. Selon M. Lauwers, l'employeur du chauffeur, l'analyse du tachygraphe n'aurait rien révélé d'anormal. L'enquête sur les causes de cet accident est toujours en cours.

(Belga)

Fusillade mortelle à Marchienne

Le conducteur d'une voiture poursuivie par les policiers de Charleroi, qui a été tué d'une balle dans la tête, dans la nuit de dimanche à lundi, à Marchienne-au-Pont, s'appelle Henaday Numeri, de Dampremy, 23 ans; il était connu des autorités judiciaires. Son passager, Fayssal Hillal, de Monceau-sur-Sambre, 20 ans, a été blessé.

Du côté du parquet, lundi soir, on ne disposait pas encore de la version des policiers. Ceux-ci avaient repéré le véhicule, occupé par deux individus encagoulés; le dispatching central leur apprit qu'il s'agissait d'un véhicule volé la nuit précédente à Gerpinnes, dans une maison où les voleurs avaient sans doute aussi emporté des armes, ce qui les rendait particulièrement dangereux.

(Belga)