Le niveau 4 de la menace est maintenu pour la Région bruxelloise, a annoncé le Premier ministre Charles Michel. Voici les incidences.

La principale mesure concerne les crèches, écoles et universités ainsi que le métro (et prémétro) qui restent fermés ce lundi en Région bruxelloise.


Centres commerciaux fermés

Plusieurs grandes enseignes, centres commerciaux et magasins des grandes rues commerçantes sont fermés. Sont notamment concernés les Decathlon d'Evere et d'Anderlecht, les magasins IKEA d'Anderlecht et Zaventem, le Westland Shopping d'Anderlecht, le Woluwe Shopping Center de Woluwe-Saint-Lambert ou encore City 2 et Galerie Inno.

Les centres commerciaux Shopping Cora d'Anderlecht et Woluwe ainsi que les hypermarchés Cora d'Anderlecht et Woluwe ont également gardé portes closes lundi.

Les marchés ne pourront être organisés.


Carrefour et Delhaize ouvriront leurs magasins lundi

Les magasins de la chaîne Carrefour ouvriront leurs portes aux clients dans tout Bruxelles, sauf si les autorités locales demandent spécifiquement le contraire, a annoncé dimanche soir le porte-parole Baptiste van Outryve. Seuls les magasins Carrefour installés dans la station de métro Rogier et à City 2 seront, par la force des choses, fermés, vu la fermeture imposée par les autorités au réseau de transport souterrain et aux centres commerciaux.

Le son de cloche est similaire du côté du concurrent Delhaize, dont les succursales ouvriront à l'exception de celles situées dans les centres commerciaux Westland et Basilix, a annoncé le porte-parole Roel Dekelver.

Des deux côtés, on indique que des mesures de sécurité supplémentaires ont été prises pour assurer la sécurité des clients et du personnel dans les enseignes ouvertes.


bpost ouvre normalement

Barbara Van Speybroeck, porte-parole de bpost, nous confirme que tous les bureaux de poste sont ouverts ce lundi. "Nous avons pris certaines mesures de sécurité mais celles-ci n'ont pas d'impact sur nos bureaux et sur la distribution", relate-t-elle. Quant au courrier, il sera relevé tout à fait normalement.


Banques : beaucoup de télétravail

Un message automatique prévient les clients de Belfius qu'en raison des circonstances exceptionnelles, leurs services travailleront au ralenti. Un employé de BNP Paribas Fortis confirme que leurs agences restent ouvertes. "Les agences de Bruxelles et de Vilvoorde restent ouvertes, mais avec un accès très limité", précise-t-il. Les clients de BNP devront s'identifier avant d'entrer dans leur agence. Du côté d'ING, une porte-parole explique que leurs agences sont accessibles dans tout le pays, exceptées quelques-unes d'entres elles, à Bruxelles, "situées à des endroits critiques". "Nous suivons les recommandations", tient-elle à ajouter.

Febelfin, la fédération du secteur financier en Belgique, a eu des contacts ce dimanche avec plusieurs grandes banques ainsi que le bancassureur Axa après le maintien du niveau d'alerte terroriste maximal à Bruxelles. "La communication vers le personnel varie de banque à banque, mais nous constatons que les banques ont conseillé à leurs employés actifs dans leurs sièges centraux de faire du télétravail, ou de se rendre dans des bureaux situés dans d'autres villes pour travailler", a indiqué la porte-parole de Febelfin, Isabelle Marchand.

Belfius a ainsi demandé à ses 2.200 employés du siège central de travailler de chez eux ou de reporter leurs rendez-vous. Même décision chez KBC où les travailleurs pourront aussi aller travailler dans d'autres locaux que ceux de l'avenue du Port et de la Grand-Place. Chez BNP Paribas Fortis, les travailleurs du siège central sont aussi invités à travailler de chez eux dans la mesure du possible.

Febelfin conservera elle aussi ses portes fermées ce lundi, ses employés étant invités à télétravailler de chez eux.


Infrastructures culturelles et sportives fermées

De nombreuses infrastructures culturelles et sportives sont fermées lundi. L'Ancienne Belgique, le Botanique et le Cirque Royal ont décidé d'annuler tous les événements et concerts prévus ce lundi "afin d'éviter tout risque inutile", peut-on lire sur les sites internet des trois institutions. Le Palais 12 et Forest National ont quant à eux indiqué qu'aucun événement n'était prévu à leur agenda respectif ce lundi, ce qui ne nécessite donc aucune mesure spécifique.

L'Atomium, Bozar ainsi que les cinémas Kinepolis et UGC gardent également portes closes. De nombreux musées sont quant à eux fermés comme à leur habitude le lundi.

La Maison Maurice Béjart a de son côté annoncé avoir décidé de "fermer temporairement l'ensemble de ses installations au public tant que le niveau de sécurité n'aura pas été abaissé à Bruxelles".

Les infrastructures culturelles et sportives communales (y compris les piscines) restent également fermées, a fait savoir le cabinet du bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur.

Les clubs de sport Basic-Fit de Bruxelles et environs n'ont pas non plus ouvert ce lundi, de même que les trois centres ADEPS en Région bruxelloise (Anderlecht, Auderghem et Woluwe-Saint-Pierre).


Consultations annulées et visites limitées aux Cliniques Saint-Luc (UCL)

Les Cliniques universitaires Saint-Luc ont décidé, par mesure de précaution, d'annuler les consultations prévues ce lundi et de limiter les visites aux patients hospitalisés. "Les patients ayant rendez-vous pour une consultation sont invités à ne pas se présenter ce lundi", soulignent les Cliniques universitaires Saint-Luc. Les personnes concernées ont été prévenues, dans la mesure du possible, par SMS dimanche soir.

Par ailleurs, "les visites aux patients hospitalisés sont limitées au strict minimum. Les personnes qui n'ont pas de raison impérative de se présenter auprès des patients sont invitées à ne pas le faire", précisent-elles.

L'activité d'hospitalisation se déroulera quant à elle normalement et le personnel est invité à se présenter au travail.

"Aucune menace précise ne pèse sur Saint-Luc. (...) Il s'agit ici de mesures de précautions similaires à celles qui sont prises dans l'ensemble de la région bruxelloise en cette période d'alerte", rassurent les Cliniques universitaires Saint-Luc.


Du côté de l'hôpital Erasme (ULB), les consultations sont bien maintenues. Mais des mesures de sécurité ont été prises. Le personnel doit obligatoirement badger pour accéder à l'établissement. En outre, pour la patientelle, seules deux entrées sont accessibles : la principale et celle des urgences.


La FEB encourage le recours au télétravail, le Selor annule ses entretiens

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a appelé les entreprises présentes à Bruxelles à envisager, là où c'est possible, de recourir au télétravail ce lundi ou d'affecter leurs travailleurs vers des locaux décentralisés.

"Le niveau de menace restant très sérieux, nous appelons les entreprises et les organisations à une vigilance calculée. Lorsque cela est possible, il pourra par exemple être envisagé d'adapter l'organisation du travail de manière à ce que le travail puisse être effectué à distance ou au départ de locaux décentralisés, ou de renforcer les procédures de vigilance propres", a commenté la FEB dans un communiqué.

Plusieurs grandes entreprises présentes dans la capitale ont déjà annoncé ce dimanche avoir recommandé à leurs employés de rester chez eux lundi et de pratiquer le télétravail. De son côté, le Selor, l'organisme de sélection de l'administration, a annulé tous les entretiens, tests de sélection et tests linguistiques prévus ce lundi. "Ces tests seront reportés à une date ultérieure. Selor tiendra les candidats quotidiennement au courant du maintien ou non des tests prévus ces prochains jours et ce, via le site Internet, les médias sociaux ou via mail", précise-t-il dans un communiqué.


Pas de consultations de l'ONE en région bruxelloise, sauf les prénatales hospitalières

Les consultations de l'ONE dans la Région de Bruxelles-Capitale garderont également porte close. "L'ONE vient de décider la fermeture de ses consultations en région bruxelloise, sauf ses consultations prénatales hospitalières. Une communication sera insérée dans la soirée sur son site ONE.be et sera relayée sur les réseaux sociaux", communique l'Office de la naissance et de l'enfance.


Porte close à l'Office des étrangers

Une centaine de personnes ont trouvé porte close ce lundi matin devant l'Office des étrangers où elles venaient solliciter une demande d'asile, le guichet ayant été fermé en raison de la menace terroriste. Selon un porte-parole de l'Office, ce nombre est inférieur à la normale.

La fermeture du guichet de l'asile avait été annoncée via des affiches au pré-accueil et à l'Office des étrangers même. Les nombreuses personnes qui n'avaient pas trouvé place ces derniers jours dans le pré-accueil n'avaient donc pas été averties. "Nous pouvions difficilement parcourir toutes les initiatives privées et les églises", a commenté le porte-parole.

Le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken a décidé de maintenir le service fermé ce lundi après l'avis du centre de crise, ce qui signifie qu'aucune demande ne sera enregistrée. Des mesures de sécurité complémentaires ont également été prises pour les bâtiments de l'Office, selon le porte-parole.

Au cabinet Francken, on affirme que l'objectif est de fournir au plus vite quelque 120 lits supplémentaires en pré-accueil au bâtiment III du WTC. Les pompiers doivent encore donner leur feu vert. D'autres pistes sont également explorées.

La réouverture du guichet de l'asile dépend de l'évaluation de la menace. L'Office s'attend, une fois le guichet rouvert, à ne pouvoir enregistrer que quelque 140 demandes par jour. Ce nombre est en principe de 250 par jour, mais le manque de places d'accueil empêche de le relever, selon le porte-parole de l'Office.


La justice bruxelloise tourne au ralenti

L'alerte terroriste a des conséquences sur le fonctionnement de la justice. Différents bâtiments sont ainsi fermés aux alentours du Palais de justice qui est quant à lui ouvert mais où les contrôles ont été renforcés. Le bâtiment Portalis, qui abrite le parquet et la maison des juges, n'est pour sa part ouvert qu'aux professionnels. Au sein du Palais de justice, les audiences des tribunaux correctionnels, des cours d'appel, des chambres du conseil et des chambres des mises en accusation sont organisées. Les contrôles d'accès ont toutefois été renforcés, chacun devant notamment retirer ses chaussures pour passer les contrôles.

Les bâtiment des tribunaux de première instance, du tribunal du travail et du tribunal de commerce sont quant à eux fermés et les audiences, par la force des choses, reportées.


Des ambassades prennent des mesures de sécurité

Différentes ambassades, dont celle du Canada et des États-Unis, sont restées fermées lundi ou ont pris des mesures de sécurité. L'ambassade canadienne est fermée "jusqu'à nouvel ordre", mais continue à rendre des services consulaires en cas d'urgence. L'ambassade américaine a également annulé tous ses rendez-vous et est uniquement ouverte pour les cas d'urgence concernant les citoyens américains.

La plupart des ambassades conseillent de suivre les informations et recommandations données par l'autorité fédérale belge, ainsi que de ne pas se rendre dans les endroits trop peuplés.

L'ambassade des États-Unis va plus loin et recommande à ses ressortissants de rester à l'intérieur. La Jordanie a pris une position similaire sur sont site web et recommande de ne quitter son domicile que si c'est absolument nécessaire.


La tournée des 30 ans des restos du cœur belges est annulée

Les trois concerts de la tournée "30 ans des Restos du Cœur" sont annulés, a annoncé lundi Jef Messens, président de l'asbl "Tour du Cœur belge", organisatrice de l'événement. Les concerts prévus les 26 et 27 novembre à la Caserne Fonck à Liège et le 28 novembre à Forest National sont annulés. L'action caritative en faveur des restos du cœur est par contre maintenue. "Un ticket non remboursé = 15 repas offerts", peut-on lire dans le communiqué. L'appel aux dons est également maintenu.

La tournée 2015 des restos du cœur belges devait notamment rassembler sur scène Michael Jones, Akro, Stanislas, Jali, Le Grand Jojo ou encore Plastic Bertrand.


Une nouvelle évaluation de la menace sera réalisée ce lundi après-midi, et le Conseil national de sécurité se réunira à nouveau ensuite.