Le scoutisme a cent ans cette année. Et son père-fondateur en aurait eu 150 ans ce jeudi. Une merveilleuse opportunité de faire d'une pierre (à feu de camp) deux coups et de rendre hommage à Lord Baden-Powell et à Lady Powell - nous le faisons aussi avec une interview de l'historien Thierry Scaillet dans notre "Grand Angle" du jour en pp 18 et19 sur le père du scoutisme mondial - mais c'est aussi l'occasion pour l'ensemble de nos mouvements scouts et guides de mettre à l'honneur leurs "anciens".

Cela se passera dans le cadre d'une exposition commune aux scouts et aux guides, tant francophones que néerlandophones, tant catholiques que pluralistes. Une grande chaîne symbolique d'amitié qui ne s'ouvrira pas seulement à "celles et ceux qui en furent" mais aussi au grand public au Botanique de vendredi à dimanche inclus, de 10 à 18 h.

Une belle manière de (re) découvrir de manière interactive et ludique la richesse du scoutisme à travers un éventail d'approches qu'il serait impossible de détailler ici.

Un exemple quand même fort illustratif. Au fond, ça sert à quoi d'être scout aujourd'hui ? L'exposition nous apprend que "c'est pour éduquer (sans en avoir l'air)" mais aussi "pour construire la paix "et "pour changer le monde par petites touches". Enfin, et ce n'est certes pas négligeable "pour contribuer à l'émergence de citoyens responsables". Cela se traduit aussi par une ligne du temps mais également par des témoignages de personnalités. Ainsi pour l'ancien Premier ministre Jean-Luc Dehaene, "l'essentiel du scoutisme a toujours été le service et le travail en groupe. C'est pour cela que le scoutisme forme un antidote idéal pour notre société hyper-individualiste voire égoïste." Et de faire le voeu que "le scoutisme arrivera à maintenir cet aspect"...

La dimension internationale est bien présente aussi. Non seulement, les scouts et les guides d'ici et d'ailleurs se rencontrent lors des Jamborees mais aussi lors de camps internationaux dans le cadre de projet de coopération au développement.

Renforcer la proximité ici et développer les liens ailleurs : c'est aussi l'arrière-plan des autres manifestations du centenaire programmées dans les mois et les semaines à venir.

Ainsi, il y aura un grand week-end national les 28 et 29 avril prochains. En fait, ce week-end là, les 160 000 membres des fédérations belges vont envahir Bruxelles et le stade du Heysel. Cerise sur le gâteau de ces festivités : un grand spectacle par et pour tous les membres des mouvements et ce quel que soit le niveau d'âge.

Si la Belgique participera, bien évidemment, aussi au jamboree qui se déroulera tout logiquement en Grande-Bretagne fin juillet, début août, un très grand nombre de Belges devraient marquer le "Scouting's Sunrise" du 1er août. Un événement mondial encore : partout sur la planète, les scouts et guides seront invités à se rassembler sur le point culminant de leur pays pour le lever du soleil. Chez nous, cela se passera donc au signal de Botrange à 5h09 très précisément...