Les écoles néerlandophones maternelles, primaires et secondaires de Bruxelles ont accueilli jeudi 38.000 élèves pour la rentrée. Selon le ministre chargé de cet enseignement à Bruxelles, Jean-Luc Vanraes, chaque parent néerlandophone a ainsi trouvé une école pour son enfant. Mais il n'y a plus de place pour les enfants de parents qui ne sont pas néerlandophones.

Selon M. Vanraes, ses services reçoivent chaque jour une vingtaine de demandes émanant de parents n'appartenant pas aux groupes prioritaires de parents flamands ou d'élèves bénéficiant du statut GOK (chances égales pour l'enseignement).

Le ministre prévoit déjà pour l'année scolaire prochaine un investissement supplémentaire de 40 millions d'euros. Dans le plan qu'il a remis au ministre flamand de l'Enseignement Pascal Smet, il prévoit la création de 5.000 places supplémentaires d'ici 2015.