Le président du CD&V Wouter Beke a réfuté dimanche, via Twitter, les propos du vice-Premier ministre N-VA Jan Jambon affirmant que le ministre de l'Emploi Kris Peeters (CD&V), alors co-formateur du gouvernement fédéral, avait lui-même proposé la suppression de l'exemption de recherche d'emploi pour l'aidant proche au chômage.

"Le CD&V n'ai fait aucune proposition pendant la formation (du gouvernement) concernant une suppression pour l'aidant proche. Mais c'est bien Kris peeters qui propose une solution", a indiqué M. Beke sur le réseau social. Selon un porte-parole du CD&V, la proposition de supprimer l'exemption au 1er janvier dernier faisait partie d'un socle plus large de mesures élaborées par les techniciens, et qui a abouti sur la table des négociateurs centraux. Dans l'émission politique dominicale De Zevende Dag (VRT), Jan Jambon avait jugé "singulière" l'attitude de Kris Peeters - qui est revenu samedi sur la suppression de l'exemption -, affirmant que c'était le même Kris Peeters qui l'avait proposée lors des négociations gouvernementales.