Le parquet de Liège a demandé mardi à ce qu'un avis de recherche, concernant le décès d'un homme survenu le 24 juillet 1989, soit diffusé dans la presse. La police fédérale a partagé un nouveau portrait-robot de la victime. Le corps sans vie de l'homme avait été retrouvé le 24 juillet 1989 dans la Meuse, à hauteur du musée Curtius à Liège. Il devait être âgé entre 20 et 30 ans, était de corpulence normale et mesurait environ 1m85. Il avait les cheveux châtains, le lobe de l'oreille gauche percé et un tatouage représentant une feuille d'érable sur l'épaule droite. Il portait un jean bleu de marque "Levis" et une ceinture noire de style "Western".

La diffusion d'un portrait-robot dans le cadre d'un "Cold case" n'est pas exceptionnelle. "Il s'agit d'une réactualisation", explique Christine Cayet, substitut du procureur du Roi au parquet de Liège. "Il arrive très souvent que plusieurs corps sans vie retrouvés par le passé n'aient toujours pas pu être identifiés. C'est la raison pour laquelle la cellule des personnes disparues de la police fédérale prend de nouvelles mesures et utilise de nouveaux moyens pour tenter d'identifier certaines personnes décédées."

Les enquêteurs demandent aux personnes qui pensent reconnaître l'homme sur le portrait-robot de se manifester.

Ils peuvent être contactés via le numéro de téléphone gratuit 0800 30 300 ou l'adresse e-mail avisderecherche@police.belgium.eu.