Comment Laurent a tenté de soutenir les rebelles libyens

Belgique

Martin Buxant

Publié le

Comment Laurent a tenté de soutenir les rebelles libyens
© Reporters

Laurent l’Africain. Il apparaît aujourd’hui que le prince Laurent, en plus de multiplier les voyages sensibles à l’insu du Palais royal et du gouvernement belge, joue la carte de la diplomatie parallèle - notamment en soutenant les rebelles hostiles au régime du colonel Kadhafi depuis la Belgique.

Ainsi, le fils cadet du roi Albert II a-t-il organisé la semaine dernière à Bruxelles une rencontre pour plaider la cause de diplomates libyens, en poste à l’ambassade de Bruxelles, qui désiraient renverser l’ambassadeur en titre - Alhadi Ahmed Hadeiba. Celui-ci reste en effet fidèle au régime officiel libyen. Ces offices diplomatiques parallèles sont menés à l’insu complet du gouvernement belge et du Palais royal.

Récit belgo-africain, entre affaires privées et vaudeville.

Avant d’être parti en équipée rocambolesque en République démocratique du Congo mi-mars, le prince Laurent a multiplié les escapades africaines. Au grand dam du gouvernement et du Palais royal qui n’ont eu connaissance de celles-ci qu’a posteriori. Ainsi, le fils cadet d’Albert II est-il un grand habitué des voyages en Libye. Il y a trois ans, le Prince a entretenu des relations avec l’un des fils du colonel Kadhafi. C’est donc en compagnie de celui-ci que Laurent a décidé de copier un projet de "ceinture verte" empêchant l’avancée des sables du désert sur le modèle de ce que la Région wallonne soutient en Mauritanie et au Maroc.

Journal    Toutes les infos dans votre Libre Belgique ce jeudi

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous