Les averses ont laissé place au soleil cet après-midi sur une bonne partie de la Belgique. Mais ce temps ne sera que de courte durée puisque "le risque d'averse locale persistera", écrit l'Institut royal météorologique. "Le temps sera déjà instable sur l'ouest du pays avec des averses qui pourront prendre un caractère orageux avec possibilité de précipitations intenses et, localement, de fortes rafales ou de grêle", annonce l'IRM. 

Dans le courant de la nuit, la zone d'averses se décalera vers l'intérieur du pays. Les orages devraient toutefois être moins violents que la nuit dernière où une bonne partie du territoire a été touchée par de violents orages, provoquant de nombreux dégâts, particulièrement dans le Hainaut et en Flandre. Les conditions météorologiques ont occasionné des retards à Brussels Airport et deux lignes ferroviaires ont été intérrompues entre Braine-l'Alleud et Bruxelles-Midi et entre Hal et Braine-le-Comte.

En France, plusieurs départements restent en alerte orange, surtout dans le nord et dans le centre du pays. 


La situation de ce samedi

Les orages, et en particulier les bourrasques de vent qui les accompagnaient, ont provoqué pas mal de dégâts samedi matin, dans la région de Charleroi et plus largement dans la Botte du Hainaut.



Les orages, et en particulier les bourrasques de vent qui les accompagnaient, ont provoqué pas mal de dégâts samedi matin, dans la région de Charleroi et plus largement dans la Botte du Hainaut.

Les pompiers de Charleroi ont comptabilisé une trentaine d'interventions, samedi matin, essentiellement pour des arbres tombés sur la voirie et des toitures instables. Les pompiers de Thuin et de Chimay étaient également à pied d'oeuvre.

A Tournai les interventions ont surtout porté sur des caves inondées.

La toiture de l'école clinique de Montignies-sur-Sambre s'est envolée, mettant des classes à découvert. Les débris ont endommagé la cheminée d'une habitation située juste en face.

A Jumet, rue Destrée, des panneaux photovoltaïques ont été arrachés, endommageant deux véhicules qui se trouvaient dans la rue ont été endommagés.

La foudre est également tombée sur une habitation de la rue de Marcinelle à Nalinnes, sans provoquer d'incendie.

Un arbre de grande taille s'est quant à lui affalé sur la rue du Pont-à-Nôle, à Mont-sur-Marchienne.

A Thuin, les pompiers ont comptabilisé une quinzaine d'interventions sans gravité, essentiellement pour des branchages sur les voiries.

A Beaumont et Fleurus, les pompiers ne sont sortis que trois fois, pour des dégâts mineurs.

Le service Incendie de Chimay a été quant à lui plus sollicité.

Plus au nord, la foudre a frappé une maison située le long du sentier de la Vignette, dans le centre ville de Lessines. La cheminée de la maison a éclaté et des tuiles sont tombées sur le sol.

Au même moment, le corps de pompiers de Lessines est venu prêter main forte aux pompiers de Lennik et d'Enghien pour un incendie dans une ferme à Biévène. Là aussi la foudre s'est abattue sur le corps de ferme mais les dégâts seraient peu importants.

A Tournai, l'orage a provoqué de grosses inondations sur les artères urbaines et plusieurs caves ont été inondées.

En comparaison, la région liégeoise paraît avoir été épargnée. Le foudre est tombée sur la cheminée d'une habitation, à Chaudfontaine, mais sans conséquence. Les pompiers sont intervenus pour des branches arrachées.


Mouvements d'avions retardés à Bruxelles par mesure de sécurité 

Le trafic aérien de et vers l'aéroport national de Zaventem a connu des retards samedi matin. Les retards sont liés aux mesures de sécurité prises pour le personnel au sol, appliquées dans ce type de situation, a expliqué un porte-parole interrogé samedi matin par l'agence Belga. Les passagers ne courent aucun risque, a-t-il souligné.

La carlingue d'un avion est construite sur le mode d'une cage de Faraday, protégeant passagers et équipements électriques des méfaits de la foudre.

En cas d'orage, le personnel au sol actif autour de l'avion s'expose par contre au risque de foudroiement, si bien qu'une série d'activités sont suspendues en cas d'orage.

Les instructions de sécurité ont été enclenchées à 10H et devaient être levées pour la fin de la matinée sous réserve d'amélioration des conditions météorologiques.

C'est dans ce contexte que certains passagers ont été amenés à devoir patienter samedi matin, parfois durant plusieurs dizaines de minutes, dans des avions ayant atterri à l'aéroport de Zaventem.


Deux lignes ferroviaires interrompues en raison de caténaires endommagées

Les conditions météorologiques rendent la circulation difficile sur tout le réseau ferroviaire belge. Une caténaire a été endommagée par la chute d'un arbre samedi vers 11h30 sur la ligne 124 entre Braine-l'Alleud et Bruxelles-Midi. 

Le trafic a été interrompu mais les dégâts ont pu être rapidement réparés. La caténaire devait être rétablie avant 15 heures. Une navette de bus avait été mise en place, a déclaré le porte-parole Thomas Baeken. 

Une autre caténaire a été endommagée, par la foudre, vers 9H40 sur la ligne 96 entre Hal et Braine-le-Comte. Une voie était bloquée, ce qui entraînait des retards de cinq à quinze minutes, selon Infrabel. La caténaire devait être rétablie vers 15H00. 

A la suite de la tempête, le trafic ferroviaire entre Diest et Aarschot est également interrompu depuis samedi 10H10. Un arbre est tombé sur une caténaire qui a cédé. Le gestionnaire de l'infrastructure, Infrabel, ne prévoit pas de rétablir la caténaire endommagée avant samedi soir. Les voyageurs devant circuler entre Diest et Aarschot sur la ligne 35 Louvain-Hasselt sont invités à utiliser la navette de bus mise en place après l'incident.


La Flandre n'a pas été épargnée par l'orage

La zone orageuse remontée depuis la France sur la Belgique n'a pas épargné la Flandre. Les pompiers de la région gantoise ont ainsi reçu plusieurs dizaines d'appels à l'aide. Selon la police locale, plusieurs rues de la commune d'Oostakker ont été sous eau.

A Sint-Amandsberg, un arbre a chuté sur la chaussée, dans la Waterstraat.

A Mariakerke, un câble d'électricité s'est décroché d'un pylône dans la Marcus van Vaernewijckstraat.

Les pompiers ont établi une liste d'attente des appels.

Plus généralement, les voies de circulation du réseau autoroutier de Flandre ont été temporairement inondées en plusieurs endroits notamment sur l'E17 à Courtrai et dans la région gantoise, ainsi que dans les provinces de Brabant flamand et d'Anvers.

En province d'Anvers, un arbre s'est abattu sur l'E313 en direction de Hasselt, à hauteur de Meerhout, perturbant le trafic durant une demi heure.

Un arbre a par ailleurs chuté sur la caténaire d'une ligne de train en Brabant flamand entre Diest et Scherpenheuvel.

La province de Limbourg semble avoir été plutôt épargnée par les dommages.

En Flandre occidentale, une femme a été grièvement blessée en raison de la chute d'un arbre samedi matin à Rekkem (Menen), a indiqué la police locale. La victime a été emmenée à l'hôpital mais son état de santé n'est pas jugé critique. Ses jours ne sont pas menacés.


La foudre provoque un début d'incendie dans une habitation de Stembert

Un début d'incendie s'est déclaré ce samedi peu avant midi dans une habitation située Beaudrifontaine à Stembert, sur les hauteurs de Verviers, ont indiqué les pompiers de Verviers. 

La foudre est probablement à l'origine du sinistre. Un problème électrique est à l'origine de l'incendie. "Celui-ci s'est déclaré au niveau du compteur électrique qui était littéralement grillé. La foudre est probablement à l'origine du sinistre", expliquent les pompiers de Limbourg. 

Grâce à l'intervention rapide des services de secours, l'incendie a pu être rapidement maîtrisé. "Seule la pièce dans laquelle se trouvait le compteur a été touchée par la flammes. D'autres pièces de l'habitation présentent cependant des dégâts occasionnés par les fumées", ajoutent les pompiers de Limbourg qui précisent que personne n'a été blessé.


Des grelons retirés au bulldozer à Bertrix

Un orage de grelons s'est battu sur le Centre-Ardenne dans la nuit de vendredi à samedi. A Bertrix, les pompiers sont intervenus pour retirer des arbres des chaussées, pour des toitures endommagées ou encore des fenêtres de toît abîmées. 

"A certains endroits, nous avons dû utiliser des bulldozers pour évacuer les grelons sur la route, notamment aux abords d'Ochamps. C'est du jamais vu. Nous avons d'ailleurs fait appel à la protection civile en soutien", ont indiqué les pompiers bertrigeois. A Rouvroy, un camp de scout a également dû être évacué grâce au soutien des pompiers de Virton.


Quel temps fera-t-il ce week-end ?

Après le passage d'une zone de pluie et d'orages, le temps deviendra plus sec avec des périodes ensoleillées à partir du sud du pays, à partir de midi. Le vent sera faible. Il sera parfois modéré à la côte, soufflant de direction est à nord-est. Les maxima oscilleront entre 24 degrés à la mer et 29 à 33 degrés ailleurs.

Ce samedi soir, les averses feront leur retour par le sud-ouest, avec parfois un caractère orageux. Plus tard dans la nuit, le temps deviendra sec à la côte et à l'ouest du pays. Les minima s'afficheront entre 17 et 21 degrés. 

Dimanche il fera sec avec des périodes ensoleillées. Les nuages seront encore présents le matin sur l'est du pays, donnant lieu à des averses qui se déplaceront progressivement vers l'Allemagne. Le vent soufflera faiblement à modérément de direction sud-ouest. Les maxima s'échelonneront entre 20 et 25 degrés. 

On prévoit encore quelques averses lundi. Par la suite, on aura droit à un temps sec avec des périodes ensoleillées. Les températures à mi-journées seront de l'ordre de 23 degrés. A partir de mercredi, le mercure pourrait remonter jusqu'à 30 degrés. Les probabilités d'un retour de la pluie augmenteront à partir de vendredi soir. 


La situation en France

Météo-France a levé ce samedi matin la vigilance orange pour les orages, mais prévoit une nouvelle vague orageuse qui touchera dans l'après-midi et en soirée une bande allant du Sud-Ouest vers le Centre, l'Ile-de-France et le Nord.

"Une nouvelle vigilance orange est en cours de préparation" pour cibler cette nouvelle vague orageuse, a indiqué Météo France dans son dernier bulletin national de suivi.

Météo France maintient par ailleurs la vigilance orange pour la canicule pour les départements de l'Isère et du Rhône.

"La zone orageuse de la matinée a quitté le nord de la France pour la Belgique", a précisé Météo France, ajoutant qu'"une large zone de précipitations concerne encore le Nord-Pas-de-Calais, la Somme et le nord de l'Aisne".

Vingt-et-un départements avaient été placés en alerte orange pour les orages jusqu'en début de matinée.

En ce qui concerne l'alerte canicule pour l'Isère et le Rhône, Météo France prévoit des températures maximales avoisinant 35 à 36°C sur ces départements samedi, localement 37°C .

Samedi matin, des températures proches de 25 °C étaient déjà relevées sur l'agglomération lyonnaise.

"Le vent de sud soufflera en cours de journée avec des rafales de l'ordre de 60 à 80 km/h, ce qui peut accentuer le risque de déshydratation", met en garde Météo France.

Sur les deux départements concernés, les températures nocturnes "resteront exceptionnellement élevées (23°C à 24°C) durant la nuit de samedi à dimanche", prévoit Météo France. Elles resteront encore "très élevées" dimanche matin, mais les prévisionnistes s'attendent à une dégradation orageuse pour l'après-midi, avec comme conséquence une baisse des températures.

Les TGV ont recommencé à circuler entre Bordeaux et Paris samedi peu après 14h mais la reprise est "lente et progressive" après une interruption complète du trafic dans les deux sens suite à des chutes d'arbres sur les voies provoquées par des orages, a annoncé la SNCF.

"Les trains recommencent à circuler sur une seule voie au départ alternativement de Paris-Montparnasse et de Bordeaux. Cette reprise est lente et progressive et les circulations resteront perturbées jusqu'à la fin de la journée", a déclaré un porte-parole de la SNCF à l'AFP.