Le conseil des ministres a décidé samedi, sur proposition du Roi, d'organiser des funérailles nationales le 12 décembre en la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule pour la reine Fabiola, a annoncé samedi le Premier ministre, Charles Michel, à l'issue d'une réunion extraordinaire.

Un deuil national vient également d'être décrété ce samedi jusqu'à vendredi, jour des obsèques. Le roi Philippe et la reine Mathilde ont donc annulé leurs activités prévues ce samedi et la semaine prochaine.

Les drapeaux des bâtiments publics fédéraux seront en berne. Un groupe de coordination a été mis en place pour organiser les événements. Il associe le Palais royal, la chancellerie du Premier ministre, l'Intérieur, la Défense et les Affaires étrangères.

"La reine Fabiola était une personnalité forte qui a contribué à marquer l'histoire de notre pays. Elle fut avec le roi Baudouin une reine au service de son pays", a souligné M. Michel dans une courte allocution devant la presse.

"Nous retenons son sens de la proximité avec tous nos concitoyens spécialement les plus faibles et les plus démunis. Son engagement pour les arts et la culture fut une autre facette importante de sa vie", a-t-il ajouté.

En arrivant à la réunion, plusieurs ministres ont exprimé leur sympathie voire leur reconnaissance à l'égard de la reine défunte. Les représentants de la N-VA ont évité de se montrer aux journalistes rassemblés devant l'entrée du 16 rue de la Loi.



Le Palais Royal précise en outre que la dépouille de la reine Fabiola sera transférée lundi 8 décembre dans la matinée du Château du Stuyvenberg à la Chapelle du Château de Laeken. Elle sera ensuite conduite mardi après-midi au Palais de Bruxelles, où le public pourra venir lui rendre hommage mercredi (entre 13 et 17h) et jeudi (de 9 à 17h).