Le pré-accueil des demandeurs d'asile au bâtiment WTC III n'était pas complet la nuit dernière, indique-t-on au cabinet du secrétaire d'Etat Theo Francken. La Croix-Rouge avait auparavant indiqué que quatre-vingts personnes n'avaient pas pu y être accueillies, mais elles n'avaient pas de lettre de convocation et il y avait encore une zone pour les réfugiés vulnérables. 

La situation sera évaluée mercredi après-midi, car le nombre de personnes en attente à l'Office des étrangers augmente. "Il y avait encore des lits vides la nuit passée", affirme le cabinet Francken. "Ceux-ci sont gardés libres pour les personnes qui arrivent tard ou pour les réfugiés vulnérables." La Croix-Rouge confirme qu'il y avait encore vingt à trente lits libres.

La situation sera réévaluée mercredi après-midi avec l'ensemble des acteurs, car le nombre de personnes qui attendent à l'Office des étrangers a augmenté pour s'établir à 500-600. Les personnes qui ne peuvent pas entrer doivent attendre au moins huit jours pour être enregistrées.