De nombreux agriculteurs pompent l'eau à la source des cours d'eau ou dans les rivières en raison de la sécheresse. Natuurpunt a déjà identifié plusieurs cas de ce type en Hesbaye et en Campine, peut-on lire dans les pages du Belang van Limbourg, Het Laatste Nieuws, Gazet van Antwerpen et Het Nieuwsblad. "Depuis quelques semaines, d'importantes quantités d'eau sont drainées dans nos cours d'eau pour remplir les réservoirs des agriculteurs. On voit même passer des tracteurs portant des plaques d'immatriculation néerlandaises", a déclaré le président de l'association environnementale Natuurpunt Limburg, Stefan Carolus. "L'été dernier, nous avons été confrontés à une grave sécheresse en Flandre et, particulièrement dans le Limbourg. Cette année le problème semble se répéter, et la situation risque de s'aggraver dans les mois qui viennent. Si le phénomène se poursuit à un tel rythme, cela signifiera un drame pour la nature et l'agriculture", prévient Stefan Carolus. "Le gouverneur ferait bien d'interdire maintenant le captage d'eau dans les cours d'eau non navigables", a-t-il déclaré.

Le gouvernement flamand planche là-dessus actuellement. "Nous avons terminé le travail préparatoire sur le décret afin que la prochaine législature puisse se mettre au travail", a déclaré le porte-parole du ministre flamand de l'Environnement, Koen Van den Heuvel (CD&V).

Les experts conseillent, entretemps, d'économiser l'eau.