Les perquisitions menées à la DIV ce mercredi matin visent des complices de cette vaste chaîne criminelle.

Selon des informations de nos confrères de la Dernière Heure, des perquisitions sont menées ce mercredi matin au sein du SPF Mobilité dans le cadre de l opération Strike, cette action d'envergure menée depuis plusieurs jours visant à démanteler un gigantesque trafic de voitures organisée par plusieurs membres de la communauté des gitans en Belgique. Ils faisaient mine d acheter des voitures proposées par des particuliers alors qu'en réalité, les opérations bancaires réalisées sous les yeux des malheureux clients n'étaient qu'arnaque. On dénombre près de 600 victimes à travers tout le territoire.

L'opération menée par le parquet fédéral est historique. Elle a mobilisé plus de 1000 policiers, ce qu' on n a pas connu depuis plus de 20 ans en Belgique.

L'enquête se concentre à présent sur les autres maillons de la chaîne qui ont permis cette vaste arnaque.

Après l'arrestation de plusieurs policiers ainsi que d un notaire, c'est à présent au sein du SPF Mobilité, à la DIV, que la justice est allée fouiller. Des complices organisant la délivrance de plaques d immatriculation pour les fameuses voitures, doivent être entendus.

Au total, 32 personnes sont déjà sous mandat d arrêt dans le cadre de cette opération Strike. 

Le parquet fédéral confirme les perquisitions.