© BELGA

Belgique

Deux nouvelles plaintes contre Vangheluwe ?

Belga

Publié le - Mis à jour le

Selon le site internet du magazine Humo, le prêtre Jozef Lagast (90 ans) est le confesseur de l'ancien évêque de Bruges, Roger Vangheluwe. Lagast est vicaire à Aalbeke et selon Humo, il est aussi celui qui a encouragé Vangheluwe à devenir prêtre il y a 50 ans. Dans une réaction à l'agence Belga, Jozef Lagast nie avoir entendu les confessions de Vangheluwe à l'époque des abus sexuels sur deux enfants.

Jozef Lagast était apparu pour la première fois dans le magazine flamand Humo il y a quelques semaines. Dans le cadre d'un article sur le doyen de Courtrai Marc Gesquière, qui avait disparu et dont le corps a entre-temps été retrouvé, une photo avait été publiée sur laquelle figuraient Marc Gesquière, Antoon Vandenhende, le prêtre de Bellegem poursuivi pour suspicion de détournement d'argent dans le but de payer des maîtres-chanteurs qui menaçaient de révéler des images de ses aventures sexuelles, et Jozef Lagast, vicaire à Aalbeke et prédécesseur de Vandenhende à Bellegem.

Jozef Lagast a indiqué à un journaliste du magazine qu'il avait été, il y a longtemps, le confesseur de Roger Vangheluwe lorsque ce dernier était encore à l'école à Roulers. "J'ai gardé contact avec lui lorsqu'il est parti au séminaire", a-t-il ajouté.

Selon un prêtre de Flandre occidentale, dont le nom n'est pas divulgué, "on ne sait pas clairement si Lagast est resté le confesseur de Vangheluwe lorsque celui-ci a été consacré évêque. Le codex ne l'encourage pas: un inférieur ne peut pas entendre la confession d'un supérieur. Mais je ne l'exclus pas, au contraire: j'ai appris à bonne source que Lagast serait resté jusqu'à aujourd'hui le confesseur de l'ancien évêque." "J'étais le confesseur de Vangheluwe lorsqu'il fréquentait l'école primaire à Roulers", insiste de son côté M. Lagast dimanche. "Je m'entendais bien avec lui et ses parents, rien de plus. Lorsqu'il a quitté l'école primaire, il n'est plus venu se confesser auprès de moi. Je n'étais donc pas au courant des abus sexuels qu'il a commis."

Jozef Lagast minimise, dans Humo, la nature de sa relation avec Vangheluwe. Ils se connaissent parce qu'ils proviennent tous les deux de la même ville: Roulers. Il ne faut pas chercher plus loin, dit-il. Selon le site internet de Humo, le jeune Vangheluwe et Lagast ont au contraire accompagné ensemble des camps de jeunes. Une information fermement rejetée par le vicaire. Mais pour Humo, qui se base sur une information parvenue la semaine dernière à la police fédérale de Bruxelles, les deux hommes ont bien accompagné un camp pour enfants de choeur dans les années '60. Un homme de 59 ans, originaire de Roulers, affirme que Vangheluwe et Lagast auraient, à cette occasion, abusé de deux enfants.

"Je n'ai jamais accompagné un camp pour enfants de choeur", a-t-il réagi auprès de Belga. "Je n'ai jamais rien eu à voir avec des abus sexuels. Toute cette histoire n'est que pure invention."

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci