Moins de dix pour cent des enfants inscrits dans des écoles maternelles néerlandophones à Bruxelles communiquent en néerlandais avec leurs deux parents, rapporte jeudi une enquête de l'administration communautaire flamande à Bruxelles. Le nombre d'enfants ayant les deux parents néerlandophones est un peu plus élevé pour les écoles primaires, tandis qu'il atteint près de 30% dans l'enseignement secondaire, selon cette même étude.

Celle-ci confirme la réduction du nombre de nouveaux élèves de l'enseignement flamand à Bruxelles parlant exclusivement la langue de Vondel à la maison. Ainsi, seuls 9% des enfants inscrits en maternelle en flamand ont leurs deux parents néerlandophones, tandis que 22% ont au moins un parent néerlandophone.

Dans l'enseignement primaire, 11,3% des enfants parlent exclusivement le néerlandais à la maison, pour un quart qui vivent dans un univers bilingue (néerlandais-français ou autre).

Enfin, dans le secondaire, 28% des élèves sont issus de parents exclusivement néerlandophones et 29% d'un couple "mixte", ajoute l'étude. Au cours de l'année scolaire écoulée, l'enseignement flamand à Bruxelles comptait 11.578 enfants en maternelle, 14.431 en primaire, et 12.555 en secondaire.

L'étude ne reprend pas les élèves de l'enseignement spécial néerlandophone dans la capitale.