Plan national. Le plan d’action national 2010-2014 en matière de lutte contre les violences entre partenaires a été élargi à d’autres formes de violences de genre : les mariages forcés, les violences liées à l’honneur et les mutilations génitales féminines. En outre, depuis le 25 novembre 2009 est lancée une ligne d’écoute professionnelle et gratuite, "Ecoute violences conjugales" (0800.30.030). Elle permet à la victime ou à son entourage de se confier dans l’anonymat, de clarifier sa situation personnelle et d’être orientée vers les ressources sociales ou juridiques possibles afin d’obtenir l’aide et la protection nécessaire. Entre le 25 novembre 2009 et le 30 juin 2010, les écoutants ont reçu 1 827 appels. 80 % des appelants sont des victimes, 14,9 % des personnes de l’entourage du couple, 2,9 % des professionnels et 1,5 % des auteurs de violences. 58,1 % des appels concernent des violences entre partenaires. Plus de 85 % des appelants sont des femmes. 27,2 % des appels sont émis depuis Bruxelles, 23,4 % pour le Hainaut et 21,1 % pour Liège. Près de 72 % des personnes appellent pour une demande d’écoute, 60,6 % pour une demande d’informations et 38,2 % pour une demande d’orientation.