Coronavirus: l'UGent écarte un professeur après un salut nazi à la police lors d'un live stream

Le recteur de l'université de Gand (UGent) a décidé d'écarter un professeur et un assistant du département des sciences de la communication après avoir offensé des agents de police lors d'un live stream avec des étudiants.

Coronavirus: l'UGent écarte un professeur après un salut nazi à la police lors d'un live stream
©Belga
Belga

Le recteur de l'université de Gand (UGent) a décidé d'écarter un professeur et un assistant du département des sciences de la communication après avoir offensé des agents de police lors d'un live stream avec des étudiants.

En outre, ils ne respectaient pas les mesures de confinement imposées pour endiguer la propagation du coronavirus, ont rapporté dimanche l'établissement universitaire et la police locale gantoise. 

L'un des enseignants a fait le salut nazi et crié aux agents "welkom in nazi-Duitsland" ("Bienvenue dans l'Allemagne nazie"), alors que la police descendait pour nuisance sonore. Les deux individus ont tenu une séance pour les étudiants, au domicile de l'un d'eux, en direct sur internet dans la nuit de vendredi à samedi. Après avoir reçu une plainte pour tapage nocturne, la police s'est rendue sur les lieux vers 01h30. Le direct a toutefois continué à tourner durant l'intervention de la police, qui a duré une vingtaine de minutes. Initialement il y avait deux agents de police, mais l'un des deux académiciens ayant refusé de montrer sa carte d'identité, les policiers étaient au nombre de huit à un moment donné.

En outre, les deux comparses ne respectaient par les mesures prises dans le cadre de la crise du coronavirus, étant donné que l'un des deux se trouvait dans un logement qui n'était pas son domicile.

La police locale a confirmé qu'un procès-verbal avait été dressé.