Faut-il fermer une école quand un cas de coronavirus y est détecté? L'avis de l'expert Yves Van Laethem

L'infectiologue a été interrogé sur le sujet sur le plateau de RTL.

Rédaction

L'infectiologue Yves Van Laethem était invité sur le plateau du JT de RTL ce mercredi soir.

Ces derniers jours, plusieurs écoles à Bruxelles mais également en Wallonie ont dû fermer - totalement ou en partie - leur établissement à cause de cas de coronavirus détectés chez des enfants.

Interrogé sur le sujet, l'expert Yves Van Laethem a tenu à rassurer: "Il ne faut pas s’inquiéter car s’il y a bien un milieu qui est bien surveillé en Belgique, que les parents et les enseignants regardent, ce sont les enfants. S’ils ont de la température, s'ils ont un peu de diarrhée ou s'ils ont encore le nez qui coule, on va avoir l'attention attirée vers eux et on va faire des tests. On parlera plus facilement d’une école qui ferme ou d’une classe qui ferme que d'une boulangerie dans laquelle un ouvrier par exemple est éloigné. Et donc on aura une perception médiatique beaucoup plus importante de choses qui sont normales dans la transmission actuelle. On va continuer à avoir des cas dans les écoles comme ailleurs. Et au sein des écoles, cela va probablement plus attirer l’attention que si c’était un indépendant, par exemple."

Sur la fermeture des écoles où des cas ont été avérés, Yves Van Laethem partage un avis tranché. En prenant l'exemple d'une grappe de raisins qu'on ne va pas entièrement jeter à la poubelle si seuls quelques grains sont anormaux, l'expert souligne: "Il n’y a pas de raison de fermer l’entièreté de l’école ou de priver la possibilité d’avoir un contact scolaire pendant les rares semaines qu’il reste."



Sur le même sujet