Les étudiantes à qui on interdit le port du voile sont-elles infantilisées ?

Oui, martèle le CDH. Pour lui, le port de signes convictionnels dans le supérieur doit être permis.

Les étudiantes à qui on interdit le port du voile sont-elles infantilisées ?
©Johanna de Tessieres
La majorité au pouvoir à la Ville de Bruxelles est-elle à côté de la plaque concernant la délicate question du port du voile ou de tout autre signe religieux à l’école supérieure ? Oui, estiment les démocrates humanistes. À quelques jours de la rentrée scolaire et académique, plus d’une trentaine de militants et mandataires du CDH bruxellois ont décidé de remettre sur la table cette question fondamentale. "La neutralité - et je la défends avec...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité